Photo-reportage: le 1er Uniqlo de Belgique

La chaîne textile japonaise Uniqlo ouvre son premier point de vente du Benelux à Anvers. Le concept d'Uniqlo combine vêtements basiques mais aussi d'haute technologie dans toutes les couleurs de l'arc en ciel, et ce à bas prix.

 

La chaîne japonaise Uniqlo part petit à petit à la conquête du monde. La chaîne a, depuis l'ouverture du premier point de vente il y a de cela 31 ans (à Hiroshima), parcouru du chemin détenant plus de 1.600 magasins dans le monde. Fast Retailing, maison mère, peut même se targuer de 2.753 points de vente (Uniqlo bien sûr, mais aussi GU, Comptoir des Cotonniers ou encore Princess tam-tam).

 

 

A l'international

Uniqlo bénéficie bien entendu d'une forte représentation en Asie, mais dispose par exemple aussi de 42 magasins aux Etats-Unis, 8 en Russie et 19 en Europe. L'expansion est si grande que l'entreprise s'attend à disposer de davantage de points de vente hors Japon que sur son marché domestique (844 à ce jour). Après avoir conquis la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne, elle s'attaque aujourd'hui à la Belgique. Le 2 octobre, Uniqlo ouvre donc son premier magasin belge sur le Meir d'Anvers.

 

 

1320m2

Le magasin d'une surface commerciale de 1320m2 (2 étages et une mezzanine) est immédiatement reconnaissable comme un établissement Uniqlo, avec le plancher et mobilier en bois si typique de la marque, mais aussi les escaliers illuminés aux couleurs de l'arc en ciel et naturellement… ses vêtements.

 

 

 

De toutes les couleurs

Uniqlo propose des vêtements de tous les jours - basiques comme on pourrait le dire - mais de bonne qualité et toujours développés en de multiples couleurs. Ici vous trouverez des jeans, des chandails, des pulls à capuche, des vestes molletonnées mais aussi des t-shirts et parapluies dans toutes les couleurs de l'arc en ciel. Cela vaut pour les hommes, les femmes, les enfants et les accessoires. Outre le large choix offert aux consommateurs, Uniqlo mise également sur l'effet visuel de ces produits colorés pour structurer l'ensemble du point de vente. Le magasin anversois est ainsi doté de très hauts murs de 'color blocking' servant de parois de séparation, mais aussi d'un escalier dont les marches changent sans cesse de couleur.
 

 

Du basique oui, mais de l'innovation aussi!

Si Uniqlo offre principalement des produits basiques, la chaîne n'en est pas moins innovante. L'entreprise parle elle-même de LifeWear. "Nous lançons des vêtements de tous les jours, des essentiels qui sont toujours fonctionnels et confortables. Nous n'entendons pas offrir seulement des vêtements, nous voulons faire avancer le monde" a déclaré Takao Kuwahara (COO Europe d'Uniqlo). C'est pourquoi vous y trouverez notamment, sous le nom d'ULD (Ultra Light Down), des doudounes ultra légères (206gr.) mais tout aussi chaudes que d'autres. Un autre exemple? Heattech regroupe des t-shirts et pantalons très fin absorbant l'humidité et maintenant la chaleur dans le tissu. Un produit innovant et fonctionnel, et donc aussi l'un des bestsellers d'Uniqlo "Simple, mais avec une attention particulière quant aux plus petits détails", nous explique t-on en nous montrant les produits. Les chemises Easy Care permettant de zapper l'étape repassage font aussi partie de l'assortiment de l'enseigne.

 

 

A la mode
Mais la chaîne ne joue pas que sur l'unique fonctionnalité de ses vêtements, une attention particulière reste également portée sur la mode et ses évolutions. A Anvers, Uniqlo lance dès l'ouverture de la boutique une gamme de vêtements conçus en collaboration avec la marque Lemaire. Vêtements à la mode, basiques et intemporels se côtoient dans l'espace de vente.

 

Prix raisonnables

Uniqlo reste, malgré l'offre, accessible. Pour un pull en laine, comptez 24,90 euros, un jeans 39,90 et un col roulé en cachemire 49,90. "Nous avons, lors de la confection du vêtement, toujours en tête de faire des vêtements de qualité pouvant être vendus à prix raisonnables", a déclaré Takao Kuwahara. Uniqlo dit maîtriser les coûts en louant tous les magasins et en faisant de faibles investissements en actualisant son réseau de magasins, en remplaçant les anciens magasins par des autres plus grands ou plus appropriés, et ce conformément à la stratégie "démolir et construire".

 

 

D'autres ouvertures à l'étude

"L'ouverture du premier magasin belge à Anvers, une ville importante et influente pour la mode, marque le coup d'envoi de l'expansion d'UNIQLO dans le Benelux", explique Takao Kuwahara. "Nous avons l'ambition d'ouvrir davantage de points de vente en Belgique, mais il est encore trop tôt pour en parler". Même son de cloche lorsque l'on évoque l'Europe… "Là non plus je ne peux encore rien dire, mais vous pouvez vous imaginer qu'Uniqlo ouvrira des magasins dans les principales villes d'Europe. Notre présence y est en effet encore limitée, mais notre objectif est d'accélérer l'expansion". Et cela ne concerne pas que les points de vente physiques, mais aussi l'e-commerce.

 

 

Un webshop en préparation

"Nous essayons aujourd'hui d'étendre notre e-business à l'échelle mondiale. Actuellement nous n'avons qu'un webshop au Royaume-uni, mais nous allons l'étendre pour toucher l'ensemble du marché européen". Début d'année 2016, Uniqlo ouvrira un webshop en anglais. Celui-ci sera traduit au fur et à mesure. Toutefois, l'expansion online ne se fera pas au détriment du physique. "Nombreux sont nos concurrents à ouvrir un webshop pour ensuite fermer des points de vente physiques. Voilà une chose que nous ne ferons jamais! L'e-commerce a certes un grand potentiel, mais l'expérience du vêtements ne peux avoir lieu virtuellement. L'e-commerce est important mais ce n'est pas tout".

 

 

Devenir n°1

Les ambitions de Fast Retailing, maison mère d'Uniqlo, vont plus loin encore. Le groupe est aujourd'hui le 4ème plus grand retailer textile du monde (après Inditex, H&M et Limited Brands). "Il va sans dire que nous voulons être le numéro un! Il nous reste encore un bout de chemin à parcourir, et c'est peut-être un peu ambitieux… Mais nous avons toujours été ambitieux, et avons toujours atteint nos objectifs".

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur: 

Carole Boelen