Photo-reportage: Cru, le marché du frais couvert de Colruyt

cru

Le 29 novembre s'ouvre à Overijse le premier point de vente Cru de Belgique. Ce nouveau concept est à mille lieues de ressembler aux supermarchés Colruyt. Avec un assortiment limité et de qualité, Cru donne la sensation d'entrer dans un marché couvert.

 

Le concept a été développé par Jean-Pierre Roelands (directeur des concepts de magasin de Colruyt Group) et son équipe. Cru ne ressemble en rien à un supermarché Colruyt. Il s'agit plutôt d'un point de vente fortement imprégné de l'ambiance d'un marché du frais. Ici, vous ne trouverez aucun rayon complètement remplis, aucune marque, aucun produit d'entretien. La clé réside ici dans l'authentique et la qualité des produits alimentaires. Un espace fleuriste y a également trouvé sa place. Tout du propriétaire…

 

 

Artisanat

Le point de vente est organisé autour des différents métiers de l'alimentaire: du boulanger au poissonnier en passant par le boucher et le fromager. Pour chacun de ces département, Cru travaille avec des artisans et des fournisseurs artisanaux. Le fromage, par exemple, est principalement livré par Van Tricht. Quant au vin, il est sélectionné directement chez viticulteur. Une partie de la charcuterie est pour sa part livrée par les producteurs de saucisses néerlandais Brandt & Levie. Les membres du personnel sont des experts ou ont été formé par l'un des partenaires du projet. Dans le département poissonnerie, vous aurez par exemple l'occasion de rencontrer un homme ayant travaillé des années durant dans une poissonnerie.

 

 

Assortiment

Cru revendique un assortiment hors du commun. "Nous allons faire ici quelque chose de différent ou de mieux", déclare Jean-Pierre Roelands. "Du pain à la croûte tigrée, vous en trouverez partout. C'est pourquoi nous n'en produirons pas. Ici, nous ne vendons que du pain au levain cuit au four à la croûte croquante que nous produisons sur place". 

 

 

Le café est lui aussi torréfié sur place, et les mélanges de thé ont été spécialement réalisés pour Cru par Yo De Beule. Cru dispose également de sa propre bière ayant pour ambition de revenir au traditionnel. Cru a notamment décidé de ne pas filtrer sa pils.

 

 

L'assortiment n'est pas fixe et varie en fonction du rythme des saisons. Ce fait sera principalement perceptible dans l'assortiment de fruits et légumes. La sélection de vins sera mise à jour toutes les 6 à 8 semaines. Le vin est d'ailleurs directement acheté auprès des viticulteurs. Ce qui tend à démontrer la moins grande dépendance aux grands volumes et à la constance de l'assortiment que le retail de masse demande.

 

 

En règle générale, Cru travaille avec de petits fournisseurs passionnés. Cru mise-t-il donc sur les produits locaux?  "Cru comblera les besoins locaux des personnes d'Overijse et fera souvent appel à des producteurs locaux. Mais nous allons plus loin si c'est nécessaire, comme pour un fantastique jambon espagnol", explique Jean-Pierre Roelands. L'assortiment est très limité. Un choix délibéré permettant d'éviter le stress du choix.

 

"Pas de luxe"

Si Cru est à mille lieues d'un magasin Colruyt, Jean-Pierre Roelands refuse néanmoins de l'appeler "magasin de luxe". "On parle ici de produits ordinaires, mais ayant été bien travaillés. Profiter de la simplicité, c'est ça le nouveau luxe", dit-il.

 

 

Expérience

Cru met également l'accent sur l'expérience. Les personnes y travaillant ont une approche personnelle, donnent des avis, conseillent et laissent le client goûter. Des petits plats sont concoctés tout au long de la journée avec des produits du magasin dans la 'cuisine inspirationnelle'. L'objectif? Inspirer le client. 

 

Un espace chaleureux de détente est également prévu. Vous pourrez y siroter des cafés venus de différents pays du monde ou y déguster un verre de vin. Il est en effet possible de tester le vin ou d'acheter un verre. A partir de 50 cents pour 3cl jusqu'à 3,30 pour un verre entier. Pour ce faire, rien de plus simple, vous insérez votre carte et faites votre choix. A l'arrière du coin café, se trouve un living où les enfants peuvent dessiner et les parents se reposer. Des toilettes y ont également été installées. Prochainement, une aire de jeux verra également le jour.

 

 

Faire son shopping avec une tablette

Si Cru mise sur l'authenticité, il n'en oublie pour autant pas les technologies. Ici, vous ferez vos courses accompagné d'une tablette pouvant être fixée à votre chariot. Après vous être inscrit, vous pourrez scanner vos produits et les ajouter à votre liste de courses ou demander plus d'information. Vous pourrez également les ajouter à votre wishlist et créer votre propre espace d'inspiration. A terme, Cru entend également y joindre un élément social où les clients s'échangent des idées et des recettes.

 

 

Pas de caisses, pas de ticket

La tablette joue également un rôle central dans le paiement. En tant que client, vous scanner et régler vous-même vos achats. Il n'y a donc aucun contrôle… "Nous optons pour la confiance", nous dit-on. Il est également possible d'utiliser l'application mobile de Cru pour scanner et régler les achats. Cru a également choisi de ne pas imprimer de ticket de caisse en vue de ne pas gaspiller du papier. Le ticket sera envoyé en version numérique à l'adresse mail du client.

 

 

Colruyt

Si Jean-Pierre Roelands dit être fier du fait que Cru fasse partie du groupe Colruyt, dans le logo et la communication, ce dernier est pourtant aux abonnés absents. Pourquoi? Parce qu'il n'y a ici pas "les meilleurs prix" et que le nom de Colruyt évoque un sentiment bien différent de celui de Cru.

 

Jean-Pierre Roelands a ici reçu la liberté de travailler en dehors des structures existante de Colruyt (centres de distribution, centrales de viande, etc.). "Ce type d'innovation n'est pas possible dans la structure organisée de Colruyt. Colruyt est rationnel. Ici on travaille le sentiment".

 

Expansion

Si le magasin d'Overijse est un projet test, Jean-Pierre Roelands annonce toutefois que deux nouvelles entités verront le jour l'an prochain. Les rumeurs parlaient de Gand et de Linkebeek. Affaire à suivre.

 

Auteur: 

Carole Boelen