Nombre de supérettes en Région Bruxelles-Capitale: +54% en 8 ans

Le nombre de supérettes en Région de Bruxelles-Capitale a, entre 2005 et 2013, explosé (passant de 90 à 139, soit une hausse de 54%), tandis que ce format est en recul en Flandre et en Walonie. En 2005, 7% du nombre total de supérettes en Belgique se situaient en Région de Bruxelles-Capitale. En 2013, cette proportion était de 12%. La progression de ce format s'est toutefois ralentie entre 2010 et 2013. C'est ce qui ressort d'une étude de Statbel.

 

En Flandre, le nombre de supérettes a accusé un recul entre 2005 et 2010, passant de 779 à 720. 77 supérettes supplémentaires ont fermé boutique entre 2010 et 2013, portant ainsi leur nombre à seulement 643 en 2013. En Wallonie, leur nombre a baissé de 390 en 2005 à 369 en 2013. Sur l'ensemble de la période considérée, le nombre de supérettes a reculé de plus de 17 % en Flandre, et de plus de 5 % en Wallonie.

 

Bien qu'il soit question d'un recul général entre 2005 et 2010, le nombre de supérettes a de nouveau progressé durant cette période dans la plupart des grandes villes belges. Toutefois, cette tendance à la hausse a pris fin entre 2010 et 2013 (à l'exception de certaines communes en Région de Bruxelles-Capitale comme la Ville de Bruxelles et Ixelles, qui ont connu une croissance continue). Dans certaines de ces grandes villes, il était ainsi plutôt question d'un recul pour la période 2010-2013 : Gand (de 31 à 26 supérettes), Anvers (de 51 à 50), Liège (de 24 à 21) et Charleroi (de 14 à 12).

 

Nombre d'hypermarchés en hausse en Flandre et en Wallonie

En Flandre et en Wallonie, le nombre de supermarchés et d'hypermarchés a sensiblement augmenté entre 2005 et 2010. Cette tendance à la hausse s'est ensuite poursuivie à un rythme moins soutenu, sauf en Flandre où quatre nouveaux hypermarchés ont ouvert leurs portes entre 2010 et 2013. La surface moyenne de tous les magasins d'alimentation a dès lors le plus fortement augmenté en Flandre (+17 %), suivie par la Wallonie (+11 %).

 

Quant à la Région de Bruxelles-Capitale, elle connaît pratiquement un statu quo au niveau du nombre de supermarchés et d'hypermarchés pour la période allant de 2005 à 2013. Compte tenu de la part plus élevée de supérettes dans le nombre total de magasins, la surface moyenne à Bruxelles a dès lors diminué de 11 % au cours de la période sous revue.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit