Nestlé ne délocalisera pas

Eugenio Simioni, patron de Nestlé Suisse, est content. Arrivé en janvier, il n'a que des résultats positifs à communiquer. Une croissance de 3% à 4% en 2010 pour la filiale helvétique de ce géant de l'alimentation. Des parts de marché gagnées sur toutes leurs catégories de produits. Et une croissance de 2% à 3% annoncée pour 2011.

 

 

 

Rappelons qu'en 2010, le groupe Nestlé a multiplié par plus de trois son bénéfice net à 34,2 milliard de FS.

 

Malgré la conjoncture, aucune délocalisation n'est prévue. Mais rien n'indique que le groupe fera ses prochains investissements en Suisse, confiait le directeur.

 

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit