Metro, pessimiste face à 2012

Durement touché par la crise européenne, Metro a vu, en 2011, ses bénéfices reculer et ne prévoit pas d'amélioration pour 2012. "La crise de la dette, un chômage élevé et des programme d'austérité dans de nombreux pays d'Europe ont conduit à une retenue marquée des clients", explique le géant de la distribution. Son bénéfice d'exploitation Ebit avant exceptionnels, étalon de ses prévisions, s'est établi à 2,37 milliards d'euros, en baisse de 1,7%. Le bénéfice net part du groupe atteint alors 631 millions d'euros, en chute de 26%. "Ce n'est pas une année facile", commente le patron Olaf Koch. Seule l'une de ses quatre divisions, Metro Cash & Carry, a en effet augmenté ses ventes (+0,2%). En ce qui concerne les bénéfices, Metro Cash & Carry fait bonne figure (+4%), Real se maintient mais Kaufhof , Saturn et Media Markt baissent.

 

"Je n'ai pas grand espoir que la situation s'améliore dans nos régions", confie monsieur Koch. Le groupe mise bien sur une hausse du chiffre d'affaires mais aussi sur une progression contenue des bénéfices sur fond de difficultés macro-économiques persistantes. Metro Cash & Carry continuera à ouvrir de nouveaux magasins en Europe de l'Est et en Asie. Media Markt et Saturn devraient quant à eux renforcer leurs offres en ligne.

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit