Mestdagh prudent face aux griefs de certains franchisés

Le groupe Mestdagh a été assigné devant le tribunal de Charleroi par plusieurs franchisés. Ceux-ci estiment la relation les unissant au franchiseur déséquilibrée, au point de menacer leur rentabilité. Une information relayée par nos confrères de La Libre Belgique sur base du témoignage de membres de l'asbl Pacaff créée en 2009 par 16 franchisés du groupe Mestdagh. L'affaire sera traitée le vendredi 4 octobre.

 

Quatre affiliés concernés
Chez Mestdagh, on ne souhaite pas jeter d'huile sur le feu, et déclare vouloir se mettre à l'écoute et répondre de manière constructive à l'argumentaire des franchisés concernés, basé notamment sur le changement d'enseigne.

 

Contacté par nos soins, Eric Deprins, Directeur Général du groupe Mestdagh, souligne au contraire que la franchise représente pour le groupe un outil stratégique important, essentiel à la croissance. "Nous souhaitons développer notre réseau de franchise et par conséquent donner à nos franchisés les moyens de ce développement. Il s'agit là de notre principal objectif. Aujourd'hui nous pouvons dire que la majorité de nos franchisés se montrent satisfaits de notre collaboration".

 

Cette assignation devant le tribunal ne concerne en effet ici que quatre affiliés sur un peu plus de 30. "Il y a ici un devoir de prudence. La franchise engendre des défis. Ces défis sont par ailleurs communs à toutes les enseignes. Nous souhaitons bien entendu que la franchise évolue positivement et ce au quotidien", nous explique M. Deprins.

 

Rappelons encore que le Groupe Mestdagh, en renforçant son alliance avec Carrefour en 2010, a en quelque sorte acquis le privilège de devenir master franchiser exclusif pour les supermarchés Carrefour market en Wallonie et à Bruxelles. Un privilège qui s’assortit bien entendu aussi de responsabilités, à commencer par celle de soutenir la croissance organique de market sur ce territoire. On ne s’étonnera donc pas de voir le groupe carolorégien réagir à l’initiative de ces franchisés en mettant en avant le souci de maintenir le dialogue. La question de la qualité des relations avec le réseau de franchisés est pour toutes les enseignes un défi majeur. D’autres enseignes ont connu dans un passé récent quelques mouvements de fronde, en particulier sur le délicat sujet de la marge. Ce n’est sans doute pas un hasard si les trois principaux franchiseurs du secteur alimentaire ont récemment renforcé leurs outils de communication et dialogue avec leurs partenaires indépendants.


Découvrez notre dossier franchise dans le Gondola Magazine d'octobre. Vous n'êtes pas encore abonné? Cliquez ici!

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit