Marc Huybrechts, CEO de Distriplus

L'ensemble du système change et doit évoluer
Les années se suivent mais ne se ressemblent pas! Il y a de cela un an nous interrogions déjà Marc Huybrechts, CEO de Distriplus, sur les crises politiques et économiques que nous avions connu en 2011 ainsi que sur les ambitions du groupe pour l'année qui se termine désormais. Pour l'entrée en 2013, nous le retrouvons plus déterminé encore.

Comment analyseriez-vous l'année qui est sur le point de se clôturer, tant au niveau de votre entreprise et du secteur que de l'économie de manière générale?

L’année passée à la même époque, nous parlions déjà de crise. Je pense que le mot « crise » n’est pas totalement adapté car il semble suggérer qu’il y aura une fin à cette crise et un retour à la situation précédente.

Nous devons plutôt oser regarder la réalité en face: c’est l’ensemble du système qui change et qui doit évoluer. On observe depuis près de deux ans que nous ne sommes plus dans les good old years de forte croissance et de hausses continues de nos chiffres d’affaires. Au contraire, on voit l'ensemble des coûts augmenter: salaires, loyers (notamment dans les shopping centers, en contradiction avec l’émergence du e-commerce et la baisse du nombre de visiteurs), énergie…

Si on combine cette hausse des coûts avec le ralentissement de la croissance et de la consommation, le succès toujours plus important de l’internet et l'internationalisation, on se doit d'étudier comment revoir notre modèle économique et notre organisation du travail.

Il a souvent été dit que 2013 s'annonçait comme une année difficile pour l'ensemble du secteur... Quelles initiatives et/ou innovations allez-vous lancer pour enrayer ces prédictions?

L’opposition entre chiffre d’affaires à risque et coûts en hausse nous met face à un double défi.

Nous sommes contraints de maîtriser nos coûts, ce qui implique un contrôle strict des heures mais aussi une révision de notre modèle organisationnel (par exemple en diminuant au maximum le travail administratif en point de vente), des efforts pour diminuer nos frais de fonctionnement (notamment en établissant un plan d’action pour limiter les dépenses d’énergie) et une renégociation avec nos principaux fournisseurs (tout en maintenant un partenariat à long terme équilibré).

Mais nous allons également et avant tout redoubler d’efforts pour stimuler nos ventes et nos marges. Nos nouveaux concepts lancés depuis 2011 dans nos trois enseignes (Club, Di et Planet Parfum) mettent l’accent sur un assortiment de qualité et différent, sur le conseil et le service, dans une ambiance d’achats agréable. Avec des résultats très encourageants, puisque nous enregistrons en 2012 de très belles progressions malgré la crise.

En 2013, nous allons continuer à déployer ces nouveaux concepts. S’y rajouteront des efforts en termes de formation, des actions marketing de plus en plus ciblées et évidemment un accent plus fort porté sur internet.

Les fêtes arrivent, quelle sera, lorsque les douze coups de minuit résonneront, votre bonne résolution pour la nouvelle année?

Surtout ne pas être défaitiste. Chez Distriplus, nous croyons clairement à la valeur de nos enseignes. Il suffit de constater le degré de motivation de nos équipes pour y croire. Et aussi relativiser.

Sans vouloir être moralisateur, il suffit de regarder ce qui se passe dans d’autres régions du monde ou même parfois près de chez soi pour se rendre compte de la chance que nous avons. Distriplus s’est choisi trois valeurs : respect, collaboration et passion. Plus que jamais elles restent d’actualité!

Auteur: 

Gondola Magazine
Bord-Bia - FR - SIDE