Luc Suykens, P&G

L’innovation, ce n’est pas l’invention !

L’innovation: un mot magique que tout le monde a à la bouche. Et qui se retrouve plus souvent qu’à son tour à l’honneur dans les colonnes de Gondola, ne fut-ce que parce que notre magazine vient tout récemment de révéler le palmarès des Golden Gondola. Lorsqu’il s’agit d’innovation, les équipes de Procter & Gamble sont rarement à la traîne. L’occasion était bonne de parler de cette dimension avec un orfèvre en la matière: Luc Suykens, Director Procter & Gamble Benelux et Harley Procter Marketing Director.

Luc Suykens, comment une entreprise peut-elle mettre en place une ? La première chose, c’est qu’une innovation, ce n’est pas une invention! L’innovation, c’est une dimension que l’on peut décrire de façon très large. Bien sûr, il y a le rôle important que nous apportent nos laboratoires de R&D, leur capacité technologique. Mais ce n’est pas un système fermé, et la stratégie de P&G, axée autour de la philosophie “Connect & Develop”, privilégie au contraire l’interaction avec le monde extérieur. A travers les collaborations avec des universités, des PME, des forums, des sites web, l’innovation s’enrichit en profitant de cette dynamique de réseaux. Et puis, l’innovation c’est aussi la façon dont vous abordez un marché. Prenez le cas de Head & Shoulders, la marque leader en Belgique. Elle visait au départ des hommes avec des cheveux à problèmes. Elle s’est depuis déployée sur de tout autres groupes-cibles. L’innovation, c’est parfois une question de design, un packaging transformé. Ou une utilisation innovante des medias, ou encore une collaboration fructueuse avec le retail...

L’innovation suppose donc la collaboration? Absolument, et c’est bien là l’esprit de “Connect & Develop”: c’est ensemble qu’on peut trouver des opportunités d’innovation, par exemple sur l’efficacité logistique. En s’ouvrant aussi aux préoccupations sociétales, telles que la recherche de modèles durables, plus écologiques. Nous nous sommes fixés un objectif ambitieux: faire en sorte qu’à l’horizon 2014, 30% du trafic de nos marchandises se fasse par chemin de fer. Si ça, ce n’est pas de l’innovation...

Et le consommateur, dans cet ensemble? Tout commence bien entendu avec lui! Et ce qui compte pour lui, ce n’est pas qu’on lui propose une nouveauté par simple plaisir, mais bien une nouveauté pertinente. Après, il vous faudra trouver en quoi cette nouveauté sera pertinente, et celà ne passe pas nécessairement toujours par une nouvelle formule. Bien sûr, on cherche sans cesse à proposer des produits plus performants, mais la bonne réponse sera parfois aussi de proposer un produit moins cher. Ou un nouveau design. Ou une extension de gamme destinée à une cible précise... Développer l’innovation n’est donc pas la chasse gardée de la R&D, mais une démarche sur laquelle collaborent des équipes pluridisciplinaires: des marketeers, des scientifiques, des designers, ...

L’innovation, c’est payant? Soyons clairs: si vous êtes incapables de faire preuve d’innovation à travers l’ensemble de votre value chain, alors vous ne pouvez atteindre le succès. Et à l’inverse, chaque fois que vous êtes capable de vous différencier, de rester pertinent pour le consommateur, vous connaîtrez la croissance. Mais l’innovation, ce n’est pas un “coup” ponctuel, mais une stratégie à long terme: Gillette Fusion, ce n’est pas un produit, c’est une plateforme sur 10 ans!

P&G, ce sont des marques très fortes, qui expriment une forte valeur ajoutée... Et la valeur ajoutée, elle doit être présente dès votre produit de base! Il y a dans cette maison une règle d’or: si votre base n’est pas en ordre, pas la peine de chercher à aboder d’autres terrains. Ce n’est qu’à cette condition que vous pouvez vous mettre à répondre au marché en largeur d’offre, ou, verticalement, par niveaux de prix.

Votre entreprise est un utilisateur “historique” de communication publicitaire, elle a contribué à en fonder les règles. Comment l’innovation se traduit-elle sur ce terrain? Beaucoup de choses ont changé ces dernières années, et la mode semble être aujourd’hui au “online”. Un outil qui peut avoir son intérêt... mais je crois bien davantage encore à l’importance de la communication en point de vente. La bonne perspective est celle qui part du terrain, du magasin, et c’est à partir de celui-ci que vous construisez votre “histoire” jusqu’aux media. Des media où la TV reste, en Belgique, un outil capital ! Nous avons la chance d’avoir en Belgique de très bons opérateurs de TV. Et nous allons aussi innover avec eux à l’avenir.

Auteur: 

Gondola Magazine
Bord-Bia - FR - SIDE