Luc Ardies : Il n'y a rien de plus surestimé que l'impact d'un prix

Dernière figure de nos interviews de l'été, Luc Ardies d'Unizo. Nous avons sollicité son avis sur la période des pré-soldes qui, chaque année, voit les problèmes juridiques s'accumuler et sur la surenchère de promotions sur le marché du retail.

La récente décision du tribunal de Termonde a mis à mal le système des pré-soldes. Comment l'Unizo compte-t-il réagir ?

Avec Mode Unie, l'Unizo estime que ce jugement est, à tout le moins, hâtif et que son contenu est contestable. Pour l'instant, nous attendons encore la décision de la Cour de Cassation dans une affaire précédente qui nous oppose à l'INNO. Dans cette procédure, la Cour de Cassation a explicitement demandé à la Cour Européenne de Justice de se prononcer sur la légalité de la période des pré-soldes, telle qu'elle existe en Belgique, à la lumière d'une saine concurrence entre les entreprises. L'arrêt de la Cour Européenne de Justice est tombé en début d'année, enjoignant aux états membres d'élaborer une législation qui garantisse une concurrence loyale. Nous espérons que la Cour de Cassation tranchera rapidement. Il eût été préférable que le tribunal de Termonde, comme cela été le cas à Bruxelles et à Louvain dans le cadre de procédures similaires, ait attendu l'arrêt de la Cour de Cassation qui est, rappelons-le, la plus haute instance judiciaire de notre pays.

Prix et promotions rendent le marché du retail particulièrement nerveux. Que pensez-vous de la situation ?

Je dirais d'abord qu'il n'y a rien de plus surestimé que l'impact d'un prix. Il suffit de lire les enquêtes de consommateurs qui mettent en avant d'autres critères tout aussi, voire plus importants. Songez à la proximité, l'accessibilité, la compétence, la qualité, … Ensuite, le prix n'est pas un aspect sur lequel un commerçant doit se profiler. D'ailleurs, les clients lui reconnaissent d'autres atouts. Mais attention, les commerçants indépendants auraient tort de croire qu'il leur suffit de jouer sur la qualité et le service pour faire la différence avec la concurrence. En effet, qualité et service sont le ‘minimum olympique’ des retailers d'aujourd'hui. Ils doivent imaginer un positionnement qui ne ressemble à aucun autre et, une fois celui-ci trouvé, lui appliquer une stratégie commerciale cohérente. En situation de concurrence, il faut être capable de surprendre ses clients par un service qui va au-delà de leurs attentes.

Notre traditionnelle question de l'été : qu'attendez-vous de vos vacances ? Quelles seront vos lectures, votre destination ou vos activités ?

Nous venons d'éditer notre premier ‘livre de poche’ dans une collection qui traite du management dans le retail. Pour l'occasion, nous avons travaillé avec l'imprimerie MINERVA. Sous le titre “Engager, conserver et motiver du personnel de magasin”, il retrace notamment l'expérience de Tony Mertens, un commerçant spécialisé dans les produits de peinture et de décoration. Au départ de théories marketing qui nous semblent prometteuses, celles de Thomas Peters et Michael Porter par exemple, notre ambition est de les confronter à la réalité du terrain, celle des commerçants indépendants. Je pense que cette idée devrait porter ses fruits car tout ce que j'ai appris depuis vingt ans, c'est au contact du terrain que je l'ai appris. J'espère que malgré des activités accaparantes, nos membres trouveront le temps de lire cet ouvrage conçu pour eux et qu'ils y puiseront l'inspiration pour faire la différence…

Auteur: 

Gondola Magazine
Bord-Bia - FR - SIDE