L'importance de l'e-commerce reste limitée

Bien que le chiffre d'affaires du e-commerce augmente chaque année de près de 25%, les consommateurs belges ne semblent pas encore être de fervents e-shoppers. Selon Tom Staelens de l'agence Wijs, 12 années seront encore nécessaires avant que le commerce en ligne n'arrive au niveau du commerce offline.

 

Selon une récente étude ('Global Perspective on Retail: Online Retailing' de Crushman & Wakefield), l'e-commerce ne représente aujourd'hui que 3% du chiffre d'affaires total dans le retail en Belgique. Si cette part de marché devrait continuer de croître, cela devrait encore prendre du temps avant que l'e-commerce n'arrive à peser aussi lourd que le commerce physique. "Cela prendra probablement 8 à 12 ans avant que l'e-commerce ne devienne un canal de vente mature pouvant générer des bénéfices conséquents", dit Tom Staelens. Selon lui, la proportion de Belges réalisant des achats sur internet ne croît encore que trop lentement. Pourtant, selon Crushman & Wakefield, la Belgique figure au 15e rang mondial des pays au plus fort potentiel (le top trois restant le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l'Allemagne).

 

Selon Staelens, il est aujourd'hui important de combiner l'e-commerce et le commerce physique. "On observe, à l'heure actuelle, un déplacement. L'e-commerce ouvre la porte du shopping - où qu'il se fasse! Le retailer qui veut être gagnant en offline doit savoir comment inspirer et conseiller sa clientèle on et offline".

 

Découvrez notre dossier "Les birques cohabiteront avec les clics" dans le Gondola Magazine de Juin-Juillet. Vous souhaitez vous abonner? Cliquez ici!

Auteur: 

Joram De Bock

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit