Les marques et la politique

Une marque par nature ne peut se placer dans un camps ou un autre. Cela risquerait de la priver de consommateurs potentiels. Mais sur un point de vue politique, comment les clients perçoivent-ils ces influences? A quelques jours des Présidentielle française, le cabinet Nomen, spécialiste du brandcare, livre les résultat d'un sondage cherchant à savoir quelle couleur politique les Français associent aux marques commerciales. Sans surprise, les marques de luxe et multinationales sont vues à droite et celles à bas prix à gauche. Mais en y regardant de plus près, certaines associations semblent pour le moins étonnantes.

 

Du 16 au 20 mars, Nomen a sondé un échantillon représentatif de 963 Français âgés de 18 ans et plus, à propos de 162 marques. Chaque personne sondée se prononçait alors sur 80 marques, réparties sur six secteurs: Technologie, luxe, habillement, grande consommation, cosmétique et services. En règle générale, les enseignes de luxe et grosses multinationales ont été perçues comme à droite et les marques proposant des produits bon marché comme à gauche.

 

Mais tout ceci n'est qu'histoire de perception. La FNAC par exemple fut fondée en 1954 par Max Théret, communiste converti au socialisme, et avait pour ambition de permettre à tout public d'acheter des produits culturels moins chers. L'enseigne se positionnait alors à gauche avec un slogan choc "l'agitateur culturel". Pourtant, aujourd'hui les Français (41%) voient l'enseigne comme étant de droite (22% la placent à gauche). Amazon est vue comme n'étant ni à gauche, ni à droite pour 54% des répondants. La Poste reste quant à elle considérée comme de gauche (46%) mais EDF/GDF et France Telecom basculent selon les Français à droite.

 

Apple (54%), IBM (63%) et Microsoft (56%) sont perçues comme étant de droite. Free par contre est jugée comme de gauche par 44% des Français.

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit