Les food retailers sont optimistes pour 2014

Les food retailers belges se montrent optimiste pour l'année prochaine. 90% d'entre eux souhaitent se développer en 2014 et 60% s'attendent à une hausse des ventes. C'est ce qui ressort de l'enquête de l'agence immobilière CBRE.

 

CBRE a interrogé 120 enseignes nationales et internationales présentes en Belgique. Parmi ces 120 enseignes, 19 food retailers. Qu'en ressort-il? Les supermarchés se tournent plus volontiers vers l'avenir que leurs homologue du non-food.

 

Expansion
De manière globale, 75% des sondés planifient une expansion pour 2014 (contre 4 à 5 en 2011). Dans le food retail, ils sont 89% à nourrir l'ambition d'ouvrir de nouveaux points de vente. Ceux-ci sont également convaincus qu'ils trouveront suffisamment de locaux. Un obstacle toutefois est mis en exergue: pour 10% des sondés, le loyer est trop élevé. Si 63% des retailers non-food s'attendent à ce que les loyers baissent, 21% craignent encore une hausse.

 

Les retailers semblent ne faire aucune distinction entre les locations en grandes ou petites villes. Toutefois Anvers (28%) et Bruxelles (33%) restent les lieux les plus populaires et les plus rentables selon les retailers tant food que non-food. Liège est quant à elle pour une personne sur 12 moins performante.

 

Croissance des ventes
A côté de l'expansion, les chaînes de supermarchés s'attendent à une croissance des revenus. Plus de 58% des food retailers interrogés pensent vendre davantage en 2014. Quant à l'ensemble des retailers, ils sont 34% à penser pouvoir mieux faire. Ce sont les secteurs Mode & Personal Care et Home et Household qui semblent le plus ressentir la crise.

 

Crise
69% des sondés (et 53% des food retailers) affirme que la crise joue sur le comportement d'achat de leurs consommateurs. 40% pensent que les clients achètent moins de manière impulsive. 33% remarquent qu'ils achètent moins fréquemment. Les consommateurs semblent acheter moins et meilleur marché.

 

1 retailer sur 3 (42% food retail) disent avoir du fermer les portes de magasins au cours des six derniers mois. En 2011, ils n'étaient que 20%.

Auteur: 

Joram De Bock

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit