Le petit déjeuner est en pleine forme

A en juger par les ventes, l’année 2011 a été excellente pour le vaste univers du petit déjeuner. Selon Nielsen, l’univers a progressé en valeur de plus de 4%, ce qui représente un chiffre d’affaires total de quelque 2,5 milliards d’euros. Un gigantesque univers donc, que nous détaillons pour vous ci-dessous, par catégorie et par valeur.

1. Le roi Café
En valeur, le café est la plus grande catégorie au sein de l’univers Petit-déjeuner. La catégorie représente 14,9%, soit 383,8 millions d'euros. Le thé, de plus en plus cité à propos du petit-déjeuner, se contente encore de 3,1%, soit 34,1 millions d’euros. Les boissons fraîches restent elles aussi à l’ombre du Roi Café : Le jus de fruit compte pour 7,6% (194,4 millions d'euros) et le jus de fruits frais pour 2% (50,4 millions d’euros). Concernant les produits laitiers, le lait est la seule boisson froide qui se rapproche du café en volume : le lait représente quelque 12,8%, soit 329,3 millions d’euros. Il est donc la deuxième plus grande catégorie dans tout l’univers du petit-déjeuner.

2.Les laitages en tête
La valeur des autres catégories de produits laitiers montre combien ces produits sont essentiels pour l’univers du petit-déjeuner. Après le lait, deuxième plus grande catégorie pour le petit-déjeuner, les laitages occupent les trois catégories suivantes du top cinq avec : les yaourts, d'une valeur de 318, 2 millions d'euros, soit 12,4% ; suivis du beurre et des margarines (307,3 millions d’euros, soit 12%) et les fromages (271, 4 millions d’euros, soit 10,6%).

3. Les céréales quotidiennes
Un troisième pilier de l’univers du petit-déjeuner concerne les produits à base de céréales. Pain et céréales du petit-déjeuner pris ensemble aboutiraient à une part de marché de 15 à 20%, ce qui en ferait la catégorie la plus importante. Le pain seul compte pour 8,3% (211,9 millions d’euros), alors que les viennoiseries, les biscottes, le pain grillé et autres ne représentent que quelques miettes des parts du marché. Le pain (et autres produits alliés comme le beurre et les produits à tartiner) est cependant une catégorie consommée plus d’une fois par jour. Tout comme le yaourt et le jus de fruits, le pain se mange à d’autres moments qu’au petit-déjeuner. Ce n’est pas le cas des céréales qui, consommées une seule fois par jour, emportent 7,7% du gâteau (197,4 millions d’euros). Ces 7,7% se partagent entre 5,7% pour les céréales et 2% pour les barres.

4. Produits à tartiner
Enfin les produits à tartiner représentent à eux tous un chiffre d’affaires de 143,2 millions d’euros, soit 5,6%. La pâte de chocolat est de loin le produit le plus vendu (82,3 millions d’euros ; 3,2%), suivi par les confitures (52,4 millions d’euros et 2% de l’univers). La part de la pâte de spéculos reste modeste, avec 0,3%, soit 8,4 millions d’euros.

Auteur: 

Gondola Magazine