Le label "trappiste" d'Orval est-il en danger?

Les bières trappistes n'ont jamais eut tant de succès qu'aujourd'hui. En 2012, la Belgique a ainsi écoulé quelque 420.000 hectolitres de bières trappistes, soit 100.000 de plus que 10 ans plus tôt. Pourtant le nombre de moines trappistes ne cesse de reculer. Seule l'abbaye de Westmalle a vu le nombre de ses moines augmenter de 10 en l'espace de dix ans (de 25 à 35).

 

Une pénurie qui inquiète particulièrement l'abbaye d'Orval. Il y a 25 ans, l'abbaye comptait en effet 35 moines trappistes. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 12. Or s'il n'y avait, un jour, plus de moine participant à la fabrication de la bière, il n'y aurait plus non plus d'appellation "trappiste".

 

Mais devenir moine n'est pas simple. Pour devenir moine trappiste, le candidat devra tout d'abord participer à la vie en communauté durant un mois dans l'abbaye afin de savoir si ce choix de vie lui convient. Suivra alors une période de probation de cinq ans au termes de laquelle il pourra devenir moine.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit