Le Finger Mop, une innovation majeure

Une alternative durable aux lingettes attrape-poussière

Finger Mop: c’est le nom du nouveau balai lancé sur le marché par Vileda, et qui se réfère explicitement à la solution très sophistiquée développée pour permettre une efficacité exceptionnelle. Plus que d’un balai, il faudrait parler de système de nettoyage. Car avec cette innovation, Vileda s’attaque à un concept qui s’est imposé partout avec un succès colossal: les balais à lingettes dépoussiérantes ou «dusters». Ou, pour appeler un chat un chat: le système Swiffer (P&G). Doit-on encore vraiment vous en expliquer le principe ? Si le succès qu’il a rencontré a progressivement permis de le décliner sur des formats ou des usages spécifiques, le concept original associe bien un balai à tête pivotante à des lingettes électrostatiques. Lingettes qui sont jetables: une fois chargées ou saturées de poussière et de saletés, on les jette... et place une nouvelle lingette. Pratique, certes. Mais ce confort a inévitablement un coût.
La proposition de Vileda se veut durable: plus question ici de faire appel à des “consommables”. Le système se compose d’un balai articulé, d’une fabrication conforme aux très hauts standards de qualité que l’on attend de ce vrai spécialiste du nettoyage. A l’extrémité du manche, une rotule permettant à la tête de s’orienter dans tous les sens et d’offrir un maximum de maniabilité. Quant à la tête, c’est elle qui donne son nom au produit: sur chaque côté de la semelle, on trouve des “doigts” en plastique robuste, dont la forme est étudiée pour maintenir la housse de nettoyage de façon optimale. Les espaces entre les doigts sont eux produits dans un plastique souple, offrant à l’ensemble la capacité d’épouser au plus près la forme de tous les obstacles rencontrés sur la zone balayée: pieds de tables, de chaise... Enfin, un système de fixation Velcro permet de fixer en un clin d’oeil la housse de nettoyage proprement dite. Celle-ci comporte une multitude de boucles en Microfibre, qui attire la poussière et les cheveux.
L’avantage? Vileda explique qu’une lingette jetable “classique” dépoussière une surface moyenne de 23 m2. Alors que le Finger Mop permet de traiter une surface de 136 m2, grâce à un pouvoir électrostatique bien plus important. Et bien entendu, inutile à ce moment de jeter la housse de nettoyage: il suffit de la secouer à l’extérieur pour lui permettre de repartir à l’assaut ! Ou encore, si elle est fortement encrassée après des utilisations successives, de la laver à 40°. Le bénéfice est bien entendu double: cette promesse s’inscrit parfaitement dans l’air du temps, qui privilégie des modes de consommations durables, évitant tout gaspillage de ressources sans renoncer à l’efficacité. Mais le bénéfice est aussi financier pour le consommateur: en se passant de lingettes jetables, qui peuvent vite représenter un budget annuel de 50 euros, il réalise une sérieuse économie. Car le Finger Mop est proposé à un tarif on ne peut plus attractif: 14,99€ pour le système, sans même tenir compte de l’offre de lancement qui proposera au consommateur une ristournne de 2 euros !
L’essentiel sera bien sûr d’expliquer au consommateur cette nouvelle façon de dépoussiérer: une puissante campagne publicitaire télévisée s’en chargera en février et mars, et des modules PLV mettront le produit en valeur en point de vente.

Tag: 

Derniers lancements

Bord-Bia - FR - SIDE