Le consommateur n'en fait qu'à sa tête

Les efforts effectués par le secteur alimentaire écossais afin de réduire la consommation en sel de la population a peu d'impact sur le consommateur. Voilà ce qui résulte de l'enquête menée par la FSAS (Food Standards Agency in Scotland). " Une surconsommation de sel peut être à l'origine de plusieurs effets négatifs sur la santé, provoquant maladies vasculaires, cancers, osteoporose ou favorisant l'obésité." remarque le webzine Foodnavigator.com. "Cette problématique a incité le secteur alimentaire à investir massivement dans le développement de stratégies ayant pour but de réduire la teneur en sel de ses produits. L'impact semble néanmoins négligeable. L'enquête révèle que les écossais consommeraient moyennement neuf grammes de sel par jour, ce qui est le double de l'apport journalier recommandé." " Le niveau est identique à la quantité mesurée il y a cinq ans et correspond également à l'enquête menée dans tout le Royaume-Uni il y trois ans." déclare Charles Milne, directeur de la FSAS. Il juge les résultats de l'enquête décevants, mais soutien que les efforts afin de réduire la consommation de sel doivent être maintenus.

 

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit