L'e-commerce belge sous surveillance

Fin 2011, William Vande Wiele, le patron d'Email Brokers, évoquait un taux de 99% de sites internet belges illégaux. 82% des sites commerciaux présentaient en outre des défauts vis à vis de la législation belge. Fin juillet, le rapport annuel de la Direction générale du contrôle et de la médiation du SPF Economie estimait quant à lui à plus de 80% le taux de sites commerciaux présentant des infractions aux lois sur les pratiques commerciales.

 

La moitié des entreprises omettraient de donner des informations relatives à leur société, posant ainsi un problème d'identification. 30% n'informeraient pas suffisamment le consommateur sur le prix du produit. Enfin, plus de la moitié des vendeurs n'indiqueraient pas à l'acheteur qu'il a le droit de se rétracter. Les enquêteurs du SPF ont alors dressé des procès-verbaux à l'entièreté des contrevenants. Depuis, 97,14% de ceux-ci se sont mis en ordre et en règle.

 

Aujourd'hui, selon les dires de Matthias Dobbelaere, juriste spécialisé dans les technologies de l'information chez BeCommerce, relatés par nos confrères de La Libre Belgique, 71% des commerçants informent correctement le consommateur à propos des règles de désistement, 84% donnent des délais de retraits corrects et 66% donnent des informations pertinentes. Seuls 2,86% des sociétés surveillées auraient eu droit à un pro justitia.

 

L'administration devrait conclure dès le mois de septembre un accord avec Email Brokers. Celui-ci devrait lui apporter son savoir-faire en matière de surveillance systématique des sites d'e-commerce belges.

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit