La stévia s’installe !

Cela a mis du temps – 15 ans environ – mais les instances européennes ont finalement levé l’interdiction d’utiliser les stevioglycosides (« stévia ») en tant qu’édulcorant. La stévia est cette matière sucrante originaire d’une plante d’Amérique du Sud et qui s’utilise dans de nombreux pays du monde, généralement en dehors de l’Europe.

 

Satisfaction sur toute la ligne ?
Wim De Mont, journaliste à Gondola, a reçu des montagnes de communiqués de presse d’entreprises européennes qui se lancent avec enthousiasme dans la production, la distribution ou l'utilisation de la stévia. Parmi ceux-ci, notons le petit nouveau belge, l’entreprise Cavalier d’Eeklo et son chocolat. Mais que nous réserve donc Pietercil, le représentant de Canderel sur le marché belge ? Et que dire de Pure Via, le Canderel de la marque Merisant, un morceau de sucre édulcorant fabriqué à partir de stévia et sans calorie ? Quelle est encore la réaction de Tiense Suiker et des producteurs comme Damhert ?

 

la réponse à toutes ces questions se trouve dans le prochain numéro de Gondola !

 

En chose est sûre : la venue de la stévia offre de nouvelles possibilités. Un récent rapport de Flanders'Food (voir www.flandersfood.com) souligne trois grands défis pour l’industrie. Tout d’abord, la stévia est un produit naturel mais son association avec d’autres ingrédients peut déboucher sur des produits commerciaux complètement différents. Le deuxième défi concerne le goût. Les produits contenant de la stévia peuvent avoir un autre goût que les produits à base de sucre. Qu’en pense le consommateur ? Troisièmement : Le sucre est une matière sucrante mais il contribue également à la texture, à la structure et à la stabilité des aliments. La stévia ne peut que remplacer la fonction sucrante du sucre. Comment faire alors pour compenser les autres fonctions du sucre ?

 

Il faut aussi savoir que l’Europe a établi une liste des produits pouvant contenir de la stévia, en précisant la dose autorisée. Mais attention : il existe aussi une liste de produits pour lesquels il n’est pas autorisé d’utiliser la stévia ; les entreprises alimentaires ne sont donc pas libres de jouer avec la stévia comme ils l’entendent. (WDM)

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit