Home improvement retail specialist

Chris Van Wesemael

Mercredi, 6 Février 2019 - 7:40am

La saison du jardin est déjà lancée (au niveau des sièges des enseignes)

Ceux qui seraient partis skier début janvier ou auraient prolongé les festivités de fin d’année, sont déjà dépassés.

 

2018 : bonne ou mauvaise année ?

 

Alors que, les unes après les autres, les différentes enseignes se lamentent de la situation et que les fournisseurs ne se montrent pas non plus très positifs, certaines statistiques semblent les contredire. Mais ces statistiques reflètent-elles bien l’ensemble du marché ? La question doit être posée et mérite une réponse claire : si l’analyse ne porte que sur une partie du marché et, qu’en outre, l’un des principaux acteurs ne communique aucun chiffre, il est impossible d’avoir une vision correcte des choses. Pour ce qui nous concerne, nous aurions tendance à faire confiance aux statistiques d’Euromonitor International : le bureau d’études de marché indique pour 2018 un recul de 2% pour l’ensemble du secteur de l’home improvement, statistique applicable à la branche garden.

On peut donc affirmer que 2018 n’a pas été bonne année pour le secteur de la jardinerie.

Cela se traduit d’ailleurs par la soudaine nervosité qui s’est emparée du marché dès les premiers jours de l’année.

Cette nervosité se justifie-t-elle ? Nous vous proposons d’approfondir le sujet lors de la session Economic Expectations du 7 février prochain.

 

Le marché bouge !

 

Nous y avons fait maintes fois allusion : la consolidation du secteur garden n’en est qu’à ses débuts mais elle est effectivement en route. On songe notamment à la fusion des activités de jardinage de Hubo et Oh! Green il y a moins de deux ans. Ou encore à la vente l’an dernier d’Eurotuin à Aveve, au nez et à la barbe de... Oh’ Green. Aveve (Arvesta) deviendrait le fournisseur de Hubo pour certains produits. En janvier, Oh’ Green et son CEO Bob Douliez se sont séparés de ‘commun accord’.

On assiste également à une série de changements chez les fournisseurs, le dernier fait d’armes étant l’acquisition de Greenyard Horticulture par des investisseurs gantois.

 

La boule de cristal 

 

Nous ne sommes pas devins et une boule de cristal ne peut fournir que des images tronquées. Mais tentons d’imaginer* ce que 2019 pourrait nous réserver : Arvesta rachète Oh’ Green, ce qui lui permettrait de disposer, avec Eurotuin, d’un réseau national de véritables jardineries. Les magasins ‘traditionnels’ Aveve Retail se concentrent à nouveau sur le les animaux et la boulangerie maison. Floralux fait les yeux doux à Pelckmans, les Français envisagent de se retirer du marché belge et les Néerlandais jettent l’éponge. Et au milieu de toute cette agitation, Edialux se met lui-même en vitrine.

Vous le constatez : les raisons de suivre Gondola.be ne manquent pas !

 

*toutes les fusions, acquisitions ou autres sont purement imaginaires et ne reposent sur aucune information privilégiée.