Info Frais - Juillet 2012

La consommation alimentaire belge sous la loupe
En 2007, 2009 et 2011, le VLAM avait chargé InSites Consulting d'étudier de près la question de la consommation alimentaire : qui consomme quoi, où et quand ? Il apparaît que l'on consomme essentiellement chez soi, même si la consommation en dehors de chez soi atteint 30%. Si l'on s'intéresse aux repas chauds, on constate que 75% d'entre eux sont préparés à la maison. Enfin, considérant l'ensemble des moments de consommation, le pain est le produit le plus consommé, suivi par les légumes, les laitages, la viande et les pommes de terre, préparées ou non.

Le domicile reste le lieu de consommation privilégié
Tous, nous mangeons et buvons à la maison au moins une fois par jour. En analysant toutes les consommations et tous les lieux de consommation, le domicile reste de loin le lieu privilégié. En 2007, 65% de l'ensemble des consommations avaient lieu à la maison. En 2009, cette statistique montait à 67%, une progression que l'on pouvait attribuer à la crise. Le niveau est resté identique en 2011. Après la maison, l'école ou le lieu de travail sont les principaux lieux de consommation. 33% des personnes interrogées y avaient mangé ou bu la veille (jours de semaine et week-ends confondus). Après les reculs enregistrés en 2007 et 2009, on note donc à nouveau une légère progression en 2011. 28% des produits consommés à l'école ou sur le lieu de travail sont achetés sur place. Pour le reste, ils ont été préparés à la maison, reçus sur place ou achetés ailleurs. Après une augmentation en 2009, on constate un nouveau recul de la consommation chez des membres de la famille ou chez des amis. En semaine, 18% des Belges consomment chez un membre de la famille ou chez des amis. Ce pourcentage grimpe à 26% le week-end. En 2011, 17% des Belges ont, en semaine, mangé ou bu dans un restaurant, un snack, un café, une friture, … Ce pourcentage était déjà en recul en 2009 (passant de 20 à 19%) et continue de reculer en 2011. Par contre, la fréquentation des restaurants semble quelque peu remonter le week-end. Phénomène témoignant d'une société ‘pressée’, la consommation ‘en cours de route’ est relativement stable : 11% des personnes interrogées s'étaient restaurées en cours de route la veille. Enfin, il existe évidemment des tas d'autres lieux de consommation : cantines sportives (2,9%), parcs d'attraction ou évènements quelconques (1,9%), hôtels (1,1%), …

Auteur: 

admin