CEO Gondola

Pierre-Alexandre Billiet

Jeudi, 28 Février 2019 - 11:46am

Il y a place pour 200 magasins Jumbo

Les propos confiés aujourd’hui par Jumbo à Gondola, selon lesquels il y aurait un potentiel de plus de 100 magasins belges à leur enseigne, font se froncer bien des sourcils . Y aurait-il encore autant de la place sur le marché belge? La réponse est: oui, sans l’ombre d’un doute! Qui sait s'il n'y a même pas la place pour 200 points de vente Jumbo? Il suffit de jeter un coup d'oeil aux nouveaux points de vente qui fleurissent en Flandre et dans le reste du pays. Des formules innovantes prennent leur place au soleil. Pour vous en rendre compte, il vous suffit d’observer les formules de niche comme Färm qui s’imposent de plus en plus. Même la vente de produits alimentaires directement à la ferme est en plein essor, et croît aussi rapidement que l’e-commerce en Belgique l’an dernier (15%).

 

La question n’est pas tant de savoir combien de magasins peuvent encore être ajoutés, mais bien combien et surtout quels points de vente devront s’éclipser en raison de leur inadaptation aux besoins des consommateurs… Le fait que le pouvoir d’achat augmente ne se reflète pas forcément dans le comportement d’achat en grande surface: pour les produits non-distinctifs, le Belge veut payer moins. Peter Isaac, directeur général de Jumbo Belgique, peut donc annoncer que l’enseigne n’a aucune intention de lancer une guerre des prix, pour beaucoup de consommateurs, ce prix reste le critère d’achat le plus important. Ce sont principalement des retailers comme Makro, mais aussi des enseignes comme Match, qui devront prouver leur légitimité dans les neuf mois à venir, et ce, tant au consommateur belge qu’aux actionnaires.

 

Les changements se manifestent également dans le secteur de la restauration, où de nouveaux acteurs bousculent le marché. L’industrie de l’horeca et du foodservice à l’ancienne s’éteint peu à peu, laissant la place à une nouvelle génération de concepts et de management. La formule FoodMarkt y répond avec une approche similaire à celle de Delhaize et de son Fresh Atelier. Le concept out-of-home La Place, qui est également entre les mains de Jumbo, est une autre histoire…. La Belgique n’est pas forcément demandeuse d’une version bio de Lunch Garden.

 

En résumé: avec une croissance organique de 1,5%, le secteur du food retail ne peut se contenter d'une simple expansion organique et linéaire. Mais avec la disparition d’anciennes formules et l'émergence du channel-blurring, des opportunités se dessinent pour les retailers. Surtout s’ils sont capables d’agir assez rapidement et de réagir aux nouvelles tendances. Et c’est bien là l’un des avantage des retailers néerlandais: la rapidité. La dernière question qui se pose est la suivante : comment les franchisés belges vont-ils faire face à tous ces développements ? Ils devront s'adapter à un nouveau contexte, à condition que leurs marges soient préservées. Et ils sont nombreux à se plaindre de les voir se rétrécir. L'enjeu concurrentiel est clair pour tout le monde. Retailers, faites vos jeux!