Horsegate: le CEO d'Albert Heijn dénonce le rôle des fournisseurs

Sander van der Laan, CEO d'Albert Heijn dénonce, dans une lettre parue dans la revue du personnel Ahá, le rôle frauduleux des fournisseurs dans le cadre du scandale de la viande de cheval, mettant ainsi la confiance du consommateur à rude épreuve.

 

"Ce qui est arrivé avec la viande de cheval, et ailleurs dans le monde avec les oeufs et les poissons, est né d'une fraude commise par certains fournisseurs. Nous nous sentons mis à mal dans notre relation avec le client suite à la tromperie orchestrée par ces fournisseurs. (...) Par leur comportement, ceux-ci ont non seulement trahi la confiance des consommateurs, mais aussi mis en danger notre marque", dit la lettre.

 

Pour rappel, de la viande de cheval avait été retrouvée dans un produit d'Albert Heijn (Lasagne surgelée). Ce que regrette, de ses propres mots, le CEO d'Albert Heijn, bien que l'enseigne ait selon lui fait son possible. "Nous le déplorons, mais sommes néanmoins heureux d'avoir tout fait pour que nos produits contiennent bien les ingrédients inscrits sur l'étiquette", déclare-t-il. L'enseigne a retiré ses plats de lasagnes aux prémices du scandale "Findus".

 

Découvrez, dans le Gondola magazine du mois de mars, notre dossier "Horsegate".Pour un abonnement, cliquez ici!

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit