Henkel craint l'impact du conflit Russie-Ukraine

Le groupe allemand Henkel craint l'impact négatif que pourrait avoir le conflit actuel en Ukraine sur ses résultats. Henkel confirme ses prévisions pour l'année 2014, mais s'attend à un ralentissement de la croissance de son bénéfice courant.

 

Au second trimestre, le groupe a enregistré une croissance organique de son chiffre d'affaires de 3,3%. Son bénéfice net est passé de 432 millions d'euros au second trimestre 2013 à 446 millions d'euros en second trimestre 2014. Henkel s'attend à une croissance organique de ses ventes de l'ordre des 3 à 5% pour l'ensemble de l'année. Toutefois, le groupe dit également s'attendre à un ralentissement de la croissance de son bénéfice courant suite aux conflits Russie-Ukraine et à la situation politique au Moyen-Orient.

 

La Russie est le quatrième plus grand marché d'Henkel, avec des ventes annuelles de l'ordre d'un milliard d'euros. "Nous nous attendons à ce que les développements récents dans le conflit Russie-Ukraine ainsi que la tourmente politique au Moyen-Orient aient un impact négatif sur l'environnement de marché dans la seconde partie de l'année", explique Henkel. 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit