Goods to Give, la banque du non-alimentaire

Goods To Give

Des dons pour plus de dignité

En Belgique, un million et demi d'habitants vivent sous le seuil de pauvreté. Un chiffre qui ne fait qu'augmenter au fil des ans. Parallèlement, le monde industriel est confronté à d'énormes volumes de produits invendus, en ce compris des produits non-alimentaires. Des shampoings, savons, produits d'entretien et autres sortent tous les jours des rayons pour des raisons diverses telles qu'un changement de design ou un léger défaut de packaging. Moins de gaspillage pour plus de partage, c'est là le leitmotiv de l'asbl Goods to Give.

Si l’on connait bien le principe des Banques Alimentaires, celui concernant le don de produits non-alimentaires reste encore trop peu connu. Nous nous sommes entretenus avec Isaline Desclée, coordinatrice de l'asbl en vue d'en apprendre plus.

Comment peut-on résumer la mission que poursuit Goods to Give?

Notre mission sociale est simple: nous collectons les produits neufs non-alimentaires du monde industriel pour les distribuer aux plus précarisés via un réseau d'organisations sociales actives sur le terrain. Ceci à l'aide d'un entrepôt logistique et d'un site internet de type catalogue en ligne.

 

 

Comment est née l’idée?

Nous avons créé l'asbl il y a un an et demi sur base d'un double constat: les énormes volumes de produits invendus et le nombre croissant de personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Elle s'inspire d’ADN (Agence du Don en Nature), une organisation française ayant la même mission. Née il y a 5 ans, celle-ci n’a jamais arrêté de grandir grâce aux donations de multiples partenaires industriels lui ayant délégué cette mission de confiance qu’est la gestion solidaire de leurs surplus de stocks.

Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Nous disposons aujourd’hui de 87 partenaires sociaux pour un total de 68.000 bénéficiaires. Asbl, CPAS, petite ou grande organisation, cela n’a pas d’importance. Nous travaillons avec toute organisation pertinente dans sa mission de lutte contre la précarité sociale. D’ici la fin de l’année, nous aurons distribué l’équivalent de 600.000 euros de produits non-alimentaires. Et ce, grâce à l’aide de nos douze partenaires industriels donateurs, parmi lesquels Beiersdorf, Ecover, l’Oréal ou Henkel. Toute entreprise ayant, régulièrement ou occasionnellement, des surplus de stock non-alimentaires peut nous contacter.

Quels avantages peuvent retirer vos partenaires ?

C’est une situation gagnante-gagnante. Notre mission sociale permet de rendre aux bénéficiaires une certaine dignité tout en évitant le gaspillage de produits de qualité.

A côté de cela, en prenant en charge leurs stocks dormants, nous permettons aux entreprises d’optimaliser la gestion de leur stock. Le don de ces produits permet qui plus est une contribution concrète et sociale dans toute la Belgique. En interne, les salariés se sentent directement concernés et fédérés par l’implication sociale de leur entreprise. Au travers du rapport de redistribution annuel que nous fournissons à chaque donateur, chaque entreprise comprend en toute transparence où sont allés ses produits et à quelle action sociale d’aide aux plus démunis ces produits ont pu servir.

Pourquoi avoir choisi l’outil internet ?

Il nous permet une disponibilité constante et une évaluation efficace. Nous savons quels produits ont été redistribués par quelle organisation. Si un produit vient à manquer, nous sommes en outre directement avertis. La chaîne de don est donc sécurisée.

Qu’attendez-vous du futur ?

Nous poursuivons sur notre lancée avec enthousiasme ! Nous sommes convaincus de rassembler encore de nombreux partenaires autour de Goods to Give. Il faut savoir qu’aujourd’hui, on estime à 100 millions le nombre de produits invendus. A terme, nous aimerions donc disposer d’une quarantaine de partenaires industriels. Notre objectif pour la fin de 2014 est de redistribuer pour 60.000 euros de produits (en valeur marché) par mois à nos bénéficiaires. Soit comme je vous le disais plus tôt un total d’environ 600.000 euros.

L’objectif le plus important est d’offrir aux bénéficiaires un regain de dignité, une nouvelle inclusion sociale au travers de l’accès à ces produits non-alimentaires invendus, de qualité.

Comment entrer en contact avec votre organisation ?

Nous travaillons de manière très pragmatique. Toute entreprise confrontée à des changements de logos/designs, à des fins de promotions ou encore à de légers défauts de packaging peut nous contacter et nous faire part de sa proposition de don. Les produits sont alors livrés à notre entrepôt. Dès leur livraison, ils sont enregistrés, répertoriés, stockés et rendus accessibles en commande sur notre site internet. A partir de ce moment, tout organisation sociale à qui G2G a donné un accès peut les commander pour en faire profiter ses bénéficiaires.

Pour obtenir cet accès, il suffit aux organisations de remplir un dossier de candidature que nous évaluons en fonction de la cohérence de leur mission avec celle de Goods To Give. Si nous marquons notre accord, l’organisation reçoit un login et un mot de passe lui permettant de passer commande. Un suivi est ensuite organisé.

 

Plus d’informations ?
www.goodstogive.be
Contact : Isaline Desclée - isaline.desclee@goodstogive.be

Auteur: 

Carole Boelen
Bord-Bia - FR - SIDE