GfK: "les Néerlandais font de plus en plus souvent leurs courses en Belgique"

Les Néerlandais vivant dans la zone frontalière font toujours plus souvent leurs courses en Belgique et en Allemagne. En 2014, les Néerlandais ont donné 15% plus aux supermarchés étrangers que durant l'année précédente. C'est ce qui ressort des données de GfK Nederland.

 

Plus de 30% des ménages néerlandais résidant dans la zone frontalière (dans un périmètre de 30km de la Belgique et de l'Allemagne) ont acheté des denrées alimentaires à l'étranger. Cela a engrangé une perte de revenu 15% supérieure à celle de l'année précédente. L'an dernier, les consommateurs néerlandais achetaient 2,54% de leurs courses à l'étranger. En 2013, ce ratio était de 2,2%.

 

Allemagne

En 2014, 38% des ménages (contre 35% en 2013) ont réalisé leurs achats en Allemagne, pour un panier moyen (par visite) de 34,28 euros (33,51 euros en 2013). En moyenne ceux-ci se sont rendu 10,7 fois en Allemagne (contre 10,5 en 2013) pour réaliser leur courses.

 

Belgique

En 2014, 20% des ménages (contre 16% en 2013) ont réalisé leurs achats en Belgique, pour un panier moyen (par visite) de 37,89 euros (38,16 euros en 2013). En moyenne ceux-ci se sont rendu 4,8 fois en Belgique pour réaliser leur courses.

 

Du vin… et de la bière

Chez nous et en Allemagne, les consommateurs néerlandais achètent  surtout du vin, de la bière et d'autres boissons alcoolisées. "Les droits d'accise sur la bière et le vin ont augmenté. Un raison de plus pour traverser les frontières", soutient Joop Holla du bureau d'étude GfK Nederland. Les consommateurs néerlandais achètent également des produits sanitaires, de la viande, du fromage et de l'alimentation pour animaux.

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit