Georges Plassat: le potentiel du drive réside surtout en France

Carrefour

Georges Plassat a depuis son arrivée à la tête du groupe Carrefour considérablement modifié la stratégie mise en place par son prédécesseur Lars Olofsson. Aux grandes ambitions internationales, il préfère un recentrage sur l'essentiel,  et celui-ci vise d’abord le retour à la croissance du marché domestique, la France. Pari réussi puisque les ventes de Carrefour France progressent dans l'ensemble des formats. Ce matin encore, le CEO insistait sur l'importance du marché domestique. 

 

"La France est sur la bonne voie. Je suis convaincu que nous allons continuer sur ce trend dans les prochaines années. Tous les indicateurs sont en progression, notamment l’image-prix. [...] Nous voyons aussi un retour de nos clients, ce qui est quand même le signe le plus tangible", soutient Georges Plassat, déclaration relayée par notre confrère Olivier Dauvers sur son blog. Si le patron de Carrefour Group n'a pu délivrer les résultats du parc drive en France, les journalistes présents à la conférence n'ont pu résister à grappiller quelques informations. Carrefour travaille sur le modèle et selon Georges Plassat, le début d'année a été très bon, soulignant que le drive adossé peut être très efficace s'il est bien géré. Et à l'étranger? "Je ne vois pas un grand potentiel ailleurs qu'en France" a-t-il déclaré. L'histoire ne nous dira pas si ce scepticisme s’applique également à l’expérience belge, sachant que le patron du groupe a très récemment rendu visite à la filiale belge. Enfin Georges Plassat souligne qu'une étape sera prochainement franchie quant à l'e-commerce, sans plus de précisions. Retrouvez ici le très complet compte-rendu d'Olivier Dauvers

 

Les résultats

Peu de surprise concernant les résultats de Carrefour Group ce matin, puisque la majeure partie des chiffres avait été dévoilée le 16 janvier. Carrefour confirme la croissance de ses ventes en France et à l'international. Son résultat opérationnel courant progresse de 9,8%, à 2,238 milliards d'euros. Le groupe enregistre également un chiffre d'affaires hors taxes de 74,9 milliards d'euros, en croissance de 2,5% hors essence.

 

En 2013, la France a renoué avec une croissance organique de ses ventes hors essence (+1,0%) et ce dans tous les formats (+0,7% en hypermarchés, +0,6% en supermarchés et +4,0% pour les autres activités, dont la proximité). Le résultat opérationnel courant à 1,2 milliards d'euros enregistre une forte progression de 30%. Cette hausse est à rapporté selon le groupe à une bonne maitrise des coûts d'exploitation et à une amélioration de la marges commerciales.

 

Belgique: +1,41%

En Europe (hors France), le groupe enregistre en organique une baisse de 2,8%. Si l’Espagne poursuit son redressement et affiche au 4ème trimestre une progression des ventes à magasins comparables pour la première fois depuis 2008, en Italie par contre, l’environnement reste difficile. En Belgique, le groupe enregistre une hausse de 1,41% hors taxes, à  3,968 milliards d'euros (3,913 Md€ en 2012). 

 

En Amérique latine, les ventes organiques sont en forte croissance à +12,3%. Les performances sont selon le groupe particulièrement bonnes au Brésil où l'on observe une amélioration des résultats des hypers et une consolidation du leadership de Atacadao (100 points de vente à la fin de l'année). En Asie, la croissance organique des ventes s'accélère (+2,2% contre +0,2% en 2012).

 

Le groupe Carrefour entend, pour 2014:

- poursuivre ses plans d'action en vue d'améliorer l'offre et l'image-prix, et ce dans tous les pays

- Accélérer le déploiement multicanal

- Mettre en oeuvre des chantiers structurants (chaine logistique en France, simplification des systèmes d'information)

- Développer l'attractivité des sites en France, Espagne et Italie

- Accélérer les rénovation de magasins et relancer l'expansion multi-format (pour un investissement de 2,4 et 2,5 milliards d'euros)

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit