Epilation

Le boom des systèmes de rasoir pour femmes

Il y a bien longtemps que le rasage n’est plus une affaire exclusivement masculine. Une enquête révèle que les femmes se rasent jambes et aisselles dès l’âge de 15 ans. Et l’été n’est plus la période de prédilection. Fabricants et retailers l’ont bien compris qui surfent franchement sur cette évolution.

Wim De Mont
La coquetterie des femmes peut s’avérer coûteuse. Elles n’épargnent ni leur temps ni leur peine pour soigner leur apparence et, ces dernières années, le rasage est devenu de plus en plus tendance. Première constatation: historiquement, les mois de mai et juin constituaient un ‘pic du rasage’. A l’approche de l’été, les jambes se devaient d’être parfaitement lisses. Venaient ensuite les mois de novembre et de décembre, le second ‘pic’, à l’approche des fêtes celui-là. Aujourd’hui, on constate que les femmes se rasent... toute l’année. Surtout les aisselles: 81% des Belges se rasent sous les bras plus d’une fois par semaine. Les autres parties du corps les plus fréquemment nommées sont les jambes (67%) et le pubis (52%). Il n’est question d’autres endroits – sourcils, lèvre supérieure, arrière-bras ou menton – qu’à un âge plus avancé. Daniel Marin sales director Reckitt Benckiser Belux cite une enquête de GfK Consumer Tracking: “70% des femmes qui s’épilent le visage, utilisent une pince. Et 65% s’épilent au moins une fois par mois. Eliminer les petits poils disgracieux du visage fait donc partie de nos rituels de beauté.”

Le marché évolue bien. L’ensemble du marché du rasage évolue bien et la constatation vaut aussi pour sa partie féminine comme en atteste la croissance de 3,2% - MAT S4 2010 04. Il existe deux méthodes: rasage humide et rasage à sec. Pourquoi ces deux segments se portent-ils aussi bien? Ann Huart, brand PR manager chez Procter & Gamble, qui détient notamment Gillette et Braun, estime que la croissance est d’abord due aux sytèmes de rasage eux-mêmes, spécialement développés en fonction des besoins des femmes. “Elles ne doivent donc plus emprunter le rasoir de leurs compagnons. En outre, la technologie a énormément évolué ces dernières années. C’est ainsi, que dès le début, les jeune-filles utilisent des systèmes conçus pour elles. Ce sont très certainement les systèmes de rasage à sec qui ont bénéficié des innovations les plus marquantes, ce qui explique aussi la croissance du secteur.”
Les tendances. Il existe des tendances très claires sur le marché et les retailers n’ont pas manqué de garnir leurs rayons en conséquence. On notera d’abord l’utilisation de systèmes exclusivement féminins – fini le rasoir du conjoint – mais aussi l’abandon du savon au profit du gel de rasage. Ensuite, l’hiver est devenu une période d’achat et d’utilisation des sytèmes de rasage ‘comme les autres’ – les femmes ne se limitant pas/plus à l’épilation du maillot. Enfin, les changements de lames sont également plus fréquents. Ann Huart pointe encore un autre aspect: “Par rapport à il y a quelques années, les femmes sont beaucoup plus nombreuses à avoir pris conscience que le rasage était de moins en moins douloureux. La technologie ne cesse d’évoluer: les systèmes de rasage sont bien plus doux et les épilations bien plus rapides.” Mandatée par Wilkinson Sword, l’enquête d’InSites Consulting nous a déjà permis de vous livrer quelques chiffres. Vous en trouverez d’autres dans le cadre ci-contre dont certains, franchement surprenants, révèlent une différence d’habitudes entre la Wallonie et la Flandre. Alors que les Flamandes préfèrent un rasoir à lame (Flandre 72% - Wallonie 61%), les Wallonnes sont plus nombreuses à adopter le rasoir électrique (Flandre 20% - Wallonie 26%). Des statistiques intéressantes avant de composer son assortiment...

Quel velouté! Qui sont les acteurs du marché? Nous en avons rencontré quatre: Gillette, Braun, Wilkinson et Veet. Tiffany Vanlerberghe, trade marketing manager Belux chez Wilksinson note que “L’ensemble du marché du rasage se porte bien et le marché féminin se porte même très bien. Quattro for Women Bikini et Quattro for Women Cosmetic sont les produits dont la progression nous a le plus profité. Avec Intuiton et le discret Lady Protector notre gamme est donc complète. Pour les rasages d’été rapides, nous avons lancé une variante de notre gamme Intuition: le Wilkinson Sword Pomgranate Braun.
En 2008 nous avions proposé le nouveau Braun Silk-Epil Xpressive à tête massante et en 2009 le Braun Silk-Epil Xpressive Wet & Dry, le premier épilateur fonctionnant sous l’eau. Cette année, nous lançons le tout nouveau Braun Silk-Epil 7 à technologie ‘closegrip’, le premier épilateur capable de faire disparaitre des poils de la grosseur d’un grain de sable. Gillette Venus est le leader absolu du marché. Notre nouvelle star est le Venus Embrace, un système de rasoir de haute technologie à cinq lames flexibles, pourvu d’un ruban de glissement particulièrement doux. Il existe désormais en violet, très trendy. Sous le slogan ‘Venus souhaite la bienvenue aux lames jetables de Gillette’ se cachent de nouvelles variantes: Gillette Venus Oceana, Gillette Venus 2, Gillette Venus 3 et Gillette Venus 3 plus. L’épilation se fait aussi à la cire. Et Veet, avec ses crèmes épilatoires classiques, ses crèmes in-shower et ses sprays, est un incontournable du marché. Avec ses bandes de cire froide ‘Ma première fois’, le fabricant s’adresse encore plus directement aux jeune-filles. Daniel Marin, sales director Reckitt Benckiser Belux: “Elles sont très simples d’utilisation et prêtes à l’emploi: inutile de les chauffer.” Veet propose également une cire pour une épilation en finesse du visage aux endroits les plus sensibles: Cire Visage Très Précis.

Auteur: 

Gondola Magazine