Edito: Tentative d'inventaire

2014

 

 

 

Que retiendra-t-on de l’année 2014? Spontanément, bien des acteurs du marché risquent surtout d’évoquer un climat général assez morose, ou une concurrence plus vive que jamais. Mais il faut se méfier des impressions générales trop ternes, et, en bon commerçant, dresser avec méthode l’inventaire. Qui livre alors aussitôt sa part de fantaisie. Dans notre stock 2014, on se surprendra par exemple à trouver:

 

  • Un discounter tellement hard qu’il finit par ouvrir Solid.
     
  • Des drive qui surgissent, sans qu’on sache si ça roule pour eux.
     
  • Une caravane Albert Heijn qui ne cesse de muscler son tour de Flandre.
     
  • Des Picard qui pleuvent en flocons sur la carte.
     
  • Un magasin qui se passe de tout emballage.
     
  • Des ruches sur le toit du Rob, et les clients qui en font leur miel.
     
  • Un Cora qui retrouve du mordant à La Louvière.
     
  • Un Cactus qui ne cesse de piquer qui s’y frotte.
     
  • Un Carrefour qui pointe vers la bonne direction.
     
  • Un lion qui rit en admirant son nouveau pelage.
     
  • Un lion qui pleure en voyant ses rayons dépourvus.
     
  • Une vieille enseigne qui s’éteint à Malines.
     
  • Une autre qui s’y allume en brillant de mille feux.
     
  • Un Cru mariné dans la passion.
     
  • Un Mousquetaire qui change de costume à Hannut.
     
  • Et pour finir, un trophée de retailer de l’année que Gondola a placé sous le sapin.

 

 

Voilà un inventaire qui n’aurait peut-être pas déplu à Jacques Prévert. Aussi, en hommage au poète, n’hésiterons-nous pas à le compléter en ajoutant:
 

  • Un raton-laveur.

 

 

 

Auteur: 

Christophe Sancy