Drive solo de Carrefour : comment marche-t-il?

Carrefour Belgique a ouvert cette semaine son premier drive solo à Waterloo. Un point de collecte non relié à un point de vente mais bien à un entrepôt.

 

En novembre 2013, Carrefour Belgique entamait le déploiement du premier parc de Drives du pays. Six mois (et déjà huit drives adossés) plus tard, Carrefour Belgique inaugure son premier drive solo devenant ainsi de fait le premier distributeur en nombre de drives en Belgique. Pour cette grande première, Carrefour a choisi de s’installer au n°505A de la chaussée de Bruxelles, à Waterloo. Un axe de grand passage puisque l’on estime à quelque 80 000 véhicules passant dans un sens et 160 000 véhicules dans l’autre sens chaque jour.

 

Car tel est bien le principe du drive solo. Contrairement au drive adossé et comme son nom l’indique, le drive solo est en fait un entrepôt indépendant. Un entrepôt de la taille d’un petit supermarché, susceptible de proposer en moyenne 7 000 références, de la droguerie, de l’épicerie, mais aussi des produits frais (viande, poisson, volaille, yaourts, fromages, fruits et légumes). A Waterloo, le pain et les viennoiseries seront cuits sur place.

  

 

Prête en 1h30

Si le nombre de références disponible est certes moins important que dans le drive adossé, toutes les catégories de besoin sont pourtant bel et bien couvertes. Avec l’énorme avantage de pouvoir retirer sa commande seulement 90 minutes après l’avoir introduite grâce à un parcours fonctionnel bien étudié.

 


 

Doigt scanneur

Avant de s’atteler à une commande, le préparateur fixe un petit appareil muni d’un écran sur son poignet et un scanneur au bout de son doigt. Pour chaque produit de la commande, l’ordinateur lui indique « l’adresse », c'est-à-dire l’endroit où le produit est rangé dans l’entrepôt. Le préparateur se rend à la rangée indiquée, va chercher l’article dans l’allée, le scanne avec son doigt, le place dans son chariot et poursuit. L’ordinateur calcule l’itinéraire optimal à suivre et repère immédiatement si plusieurs articles se trouvent dans la même rangée.

 

 

Pour aller encore plus vite, si une commande comprend des produits secs et des produits frais, elle est prise en charge par deux préparateurs différents, l’un pour le frais, l’autre pour le sec. Le drive solo de Carrefour emploiera 6 personnes. Une fois prête, elle est stockée comme dans les autres drives (surgelés au congélateur,frais au frigo, sec à part) dans des sacs nominatifs pour éviter toute erreur. Ici aussi, Carrefour utilise des sacs en papier recyclables.

 

 

Ecologie en ligne de mire

La conception du drive solo a été pensée afin de réduire au maximum les pertes d’énergie. La zone froide entièrement isolée a été placée au centre de l’entrepôt. Elle comprend à la fois les frigos et les congélateurs. Ainsi, lorsque l’on ouvre la porte d’un congélateur, la différence de température entre le frigo et l’atmosphère de la chambre froide est moindre et la déperdition d’énergie est réduite. Grâce à ses larges vitrines, le drive solo est constamment baigné par la lumière naturelle. En outre, des puits de lumière percent la toiture, ce qui rend les locaux encore plus lumineux et réduit les besoins en éclairage artificiel.

 

Dans le coffre en 5 minutes

Le drive solo est équipé de deux bornes en façade, sur la chaussée de Bruxelles, et disposera bientôt de deux bornes supplémentaires à l’arrière. Comme dans les autres drives, le client s’identifie à la borne, ses achats sont apportés et rangés dans son coffre par un collaborateur. Il ne reste qu’à payer et à démarrer. Le processus ne prend alors pas plus de cinq minutes. Le service est gratuit lors de la première commande et pour des achats d’au moins 100 €. En-dessous, un montant de 4€50 est facturé.


Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit