Dirk Depoorter : « Chez Retail Partners, les indépendants sont toujours au premier rang »

Dirk Depoorter

En octobre dernier, Spar Retail – devenu depuis peu Retail Partners Colruyt Group – déménageait ses bureaux et son centre de distribution à Malines. Plus qu’un simple déménagement, on peut parler d’une véritable apothéose pour le retailer. Des éléments qui justifient le choix posé par la rédaction de Gondola de faire de l’entreprise son retailer de l’année 2014. Dirk Depoorter, son Directeur Général, évoque avec nous la transformation de l’entreprise, la collaboration avec les indépendants et les ambitions communes.

De là le déménagement?

Notre ancien centre de distribution était situé à Heist-op-den-Berg et nos bureaux à Ternat. Cette dispersion géographique constituait un handicap. Les activités sales, marketing, achat et services d’appui étaient regroupés à Ternat tandis que la logistique et le centre de distribution étaient basés à Heist-op-den-Berg. Depuis le 27 octobre, nos forces sont toutes regroupées à Malines, et vous pouvez déjà en constater les effets : les acheteurs, par exemple, peuvent immédiatement vérifier la qualité des biens qui sont réceptionnés. 

Les nouveaux bâtiments sont particulièrement impressionnants…
Nous avons l’ambition de grandir et les bâtiments d’Heist-op-den-Berg ne nous le permettaient tout simplement pas. Nous avions même dû louer des entrepôts supplémentaires, avec les frais additionnels que cela suppose. Aujourd’hui, nous disposons de 50.000 m² contre 33.000 m² à Heist. Sans vous parler du volume puisque les bâtiments sont bien plus hauts. Nous avons pratiquement doublé notre capacité de stockage. Le site fait 98.000 m² et 760 personnes y travaillent, mais nous notons ici un potentiel de croissance de 800 personnes supplémentaires. 

« Les indépendants Spar participent à la politique commerciale »
 

Quelle est votre politique de croissance ?

Il y a pour nous différentes manières de poursuivre la croissance : ouvrir de nouveaux magasins, relocaliser ou rénover des magasins existants et attirer des indépendants inquiets ou insatisfaits de la formule qu’ils exploitent aujourd’hui.  L’une des principales possibilités en termes de levier de croissance réside dans la rénovation de magasins. Nous voyons le chiffre d’affaires de chaque magasin rénové prendre de la hauteur. Jugez plutôt : les huit derniers ‘remodeling’ ont généré une augmentation de 15 à 60% du chiffre d’affaires. C’est un bel exemple de l’esprit d’entreprise dont font preuve les indépendants ! Et nous ne nous contentons pas du seul réseau Spar puisque qu’Alvo est également concerné.

Fournissez-vous d’autres magasins que les Spar et les Alvo ?

Nous fournissons 214 Spar, 75 Alvo, 30 Mini Market et une centaine de clients indépendants. Les Mini Market sont de petits supermarchés pour lesquels nous ne nous chargeons que des achats et de la logistique et qui travaillent sous une enseigne clairement identifiable. Nous ne pourrions pas les transformer en Spar ou en Alvo car notre partenariat avec ces deux enseignes est beaucoup plus poussé et que la stratégie commerciale est différente. Quant à nos clients ‘libres’, ce sont des entrepreneurs indépendants qui exploitent de petits magasins de proximité et ne souhaitent pas être liés à une enseigne en particulier. Ils représentent environ 7% de notre chiffre d’affaires. C’est un volet de nos activités qui est relativement méconnu mais que nous comptons bien faire croître. Nous pouvons proposer aux indépendants trois formules correspondant à trois types de collaboration : d’un partenariat étroit (Spar), à une collaboration essentiellement centrée sur l’achat et la logistique (Mini Market et ‘clients libres’) en passant par un partenariat où la stratégie commerciale est entièrement autonome (Alvo).

Quelle est l’étroitesse des liens que vous entretenez avec les indépendants du réseau Spar ?

Les indépendants Spar participent à la politique commerciale. L’organe consultatif principal est le Conseil d’Avenir, qui implique douze représentants élus par des entrepreneurs de Spar. Nous nous réunissons, avec les représentants de Retail Partners Colruyt Group, au moins une fois par mois. Le système est assez unique dans la mesure où il ne s’agit pas d’un forum d’information mais bien de prendre des décisions quant à la politique de l’entreprise. Nous avons, par exemple, récemment discuté de notre nouvelle stratégie d’enseigne ou de notre politique de prix. 

La crise influence-t-elle le recrutement de franchisés ?
Nous ne parlons pas de franchisés mais d’entrepreneurs indépendants. Et oui, il est devenu plus difficile de trouver des entrepreneurs. Les banques exigent bien plus de garanties avant d’octroyer un crédit. Leur politique s’est manifestement durcie depuis quelques années. Les candidats ne manquent pas, ce sont plutôt les candidats qui ont les moyens de leurs ambitions qui font défaut. C’est pourquoi nous avons lancé le projet Starterskit où nous nous substituons aux banques. A ce stade, nous avons déjà aidé une dizaine de jeunes entrepreneurs à démarrer leur affaire. Notre apport dépend du projet. Dans tous les cas, les indépendants qui sont actifs aujourd’hui sur le marché souhaitent conserver leur indépendance. Grâce à nos différentes formules de partenariat, nous sommes plus à même que d’autres de la leur garantir.

La nouvelle stratégie d’enseigne a également renforcé le lien avec Colruyt. Quelle identité Spar revendique-t-il ?

Chaque magasin est différent si ce n’est que tous se concentrent sur les produits frais – pain, viande, charcuterie, fruits et légumes – qui génèrent plus de la moitié du chiffre d’affaires. Certains indépendants se spécialisent, dans la boucherie par exemple. Nous tenons à exploiter au maximum les points forts de chacun. C’est un atout puisque l’authenticité est l’un des axes sur lequel Spar souhaite se distinguer. Le caractère tout à la fois proche et authentique de l’entrepreneur lui permet de ‘tailler une bavette’ et de profiter de ces instants privilégiés pour faire goûter ses spécialités. A cet égard, notre baseline est explicite : “Mon Spar, Agréable et Délicieux”. Bien entendu, il y a les basics : prix compétitif, bon assortiment, promos intéressantes,… Avec notre nouvelle stratégie d’enseigne, nous souhaitons renforcer encore la marque Spar. La connexion que nous sommes en train de nouer entre Spar et Colruyt Group est un bon indicateur de la confiance que porte le groupe envers nos entrepreneurs indépendants. Celle-ci est essentielle.

 


Lisez l’interview complète de Dirk Depoorter dans le Gondola #203 !
Pas encore abonné? Cliquez ici

Gondola Magazine #203
 

Auteur: 

Joram De Bock
Bord-Bia - FR - SIDE