Caddie en redressement judiciaire

C'est une petite bombe qui est tombée sur le monde des supermarchés et plus particulièrement de ses chariots. Le leader historique français, Caddie, s'est en effet récemment déclaré en cessation de paiement. Ce matin, les média annonçaient que le fabricant de chariots pourrait être placé en redressement judiciaire par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg. Stéphane Dedieu, PDG de la société déclarait d'ailleurs à l'AFP: "Aujourd'hui, nous sommes convoqués devant le tribunal pour, peut-être, être placés en redressement judiciaire. Nous nous sommes déclarés en cessation de paiement vendredi".

 

Le dossier a été examiné lundi matin par le tribunal de Strasbourg. Ce-dernier devait rendre sa décision dans l'après-midi. Et celle-ci est en effet tombée puisque la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg a décidé de placer l'entreprise en redressement judiciaire pour une période de six mois. Deux administrateurs ont en outre été nommés. Le premier bilan des activités devrait être réalisé dans deux mois.

 

Caddie emploie 500 personnes en France et serait actuellement confronté à un "problème passager de trésorerie". Les salaires du mois de février devraient être pris en charge par le régime de garantie des salaires. Les salariés auraient, selon le secrétaire du comité d'entreprise, Christophe Zinck, écrit au début du mois de février une lettre au Président de la République, Nicolas Sarkozy, montrant ainsi le soutien qu'ils portent à l'entreprise et à sa direction. "Nous cherchons des investisseurs. Il y a des pistes. L'Etat se mobilise pour nous mettre en relation avec des repreneurs", explique Monsieur Dedieu.

 

Sous les effets de la crise, l'Entreprise Caddie est passé d'un chiffre d'affaires de 110 millions d'euros par an en 2006 à celui de 85 millions en 2011. Mais selon Stéphane Dedieu, là n'est pas la seule explication, "c'est une société qui a vécu sur ses acquis avec un actionnariat vieillissant qui n'a pas suffisamment préparé la transmission". En 2011, l'entreprise accusait une perte de 10 millions d'euros dont la moitié liée à un plan de restructuration lancé il y a deux ans. Caddie regroupait alors ses activités à Drusenheim et organisait un plan de départs volontaires, faisant alors diminuer ses effectifs de 220 personnes. Pourtant, il manque toujours, à l'heure actuelle 15 millions d'euros pour moderniser le parc de machines.

 

En 2011, Caddie a fabriqué 850.000 chariots de supermarché. La société fournit 70% du marché français et possède une filiale en Chine et une autre au Portugal. Mais sur les autres marchés, à commencer par le nôtre, elle s'est largement fait distancer par Wanzl au cours des dernières années.

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit