Assouplissement de l'interdiction sur la vente à perte?

Johan Vande Lanotte, Ministre Fédéral de l'Economie et de la Protection des Consommateurs, souhaite un assouplissement de l'interdiction sur la vente à perte ainsi qu'une meilleure information au consommateur concernant la qualité des produits premiers prix ou marques de distributeur vendus en grandes surfaces. Suite aux résultats de l'étude menée par le SPF Economie sur l'écart des prix en grandes surfaces entre la Belgique et ses pays voisins, le ministre a souhaité avancer des pistes visant à réduire la marge (le consommateur belge paierait environs 10% plus cher qu'un consommateur allemand).

 

Celui-ci ne peut imaginer de bloquer les prix car selon lui, cela mettrait certaines entreprises en difficulté. Les solutions seront complexes, à l'image de la multiplicité des facteurs expliquant l'écart. Le ministre entend tout d'abord sensibiliser la Commission européenne au fait que le marché unique n'existe aujourd'hui que pour le producteur et non le consommateur.

 

Il espère ensuite intégrer les réductions accordées pour l'achat de gros volumes au sein du calcul du prix de vente à perte. Il est, pour l'instant, interdit d'en tenir compte, ce qui fait grimper les prix. Johan Vande Lanotte a également émis le souhait d'ouvrir le dialogue avec les partenaires sociaux afin d'agir sur le coût salarial. Il a aussi rappelé que le consommateur ne tirait pas toujours profit de la qualité des produits MDD et envisage la création d'une banque de données comparative dans ce domaine.

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit