Ahold en forme avant la fusion

Ahold, la maison mère néerlandaise d’Albert Heijn, vient de rendre publics ses résultats pour le second trimestre 2015. Des chiffres pour le moins solides puisque tant aux Etats-Unis qu’aux Pays-Bas, le futur partenaire de Delhaize a engrangé des bénéfices et augmenté son chiffre d’affaires.

 

Le chiffre d’affaires a grimpé à 8,7 milliards d’euros, en progression de 17,1%, ou de 3,1% si l’on ne tient pas compte de l’effet d’un dollar fort. Le bénéfice opérationnel se monte à 301 millions d’euros, soit une augmentation de 1,6% à taux de change constant. Seul petit bémol : le léger recul de la performance opérationnelle sous-jacente, passée de 3,9 à 3,8%.

 

Pays-Bas et Belgique : + 3,4%

Sur son marché domestique, où le siège central d’Ahold-Delhaize sera prochainement établi, le chiffre d’affaires net est en progrès de 6,8% par rapport à l’année précédente, à 2,89 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires identique a progressé de 3,4%, de même que le chiffre d’affaires net du fait qu’en Belgique (Ahold globalise désormais les résultats des marchés belge et néerlandais) Albert Heijn a ouvert huit magasins, pour un nouveau total de 31 implantations. Selon Ahold, la croissance est « forte et continue ».

 

Progression des ventes en ligne

On notera également avec intérêt l’excellente tenue des activités en ligne d’Ahold (l’un des points forts du groupe dont Delhaize tirera directement profit). Bol.com et Albert Heijn Online ont connu un « second trimestre exceptionnel » avec un chiffre d’affaires qui a explosé de plus de 30%.

 

Etats-Unis : + 2,1%

Aux Etats-Unis, où Ahold à l’instar de Delhaize réalise le plus gros de ses activités, le chiffre d’affaires net a bondi de 22,5% à 5,398 milliards d’euros. Mais à taux de change constant, il s’agit d’un recul de 0,3%, conséquence de la chute du chiffre d’affaires des stations-service. Si l’on ne tient pas compte des ventes de carburant, le chiffre d’affaires net à taux de change constant est en progrès de 2,1% par rapport à l’an dernier tandis que la progression du chiffre d’affaire est identique, soit 1,8%. Le bénéfice opérationnel est lui aussi en hausse (de 3,7 à 3,9%).

 

Et la fusion ?

Ahold n’a fait aucun nouveau commentaire sur la fusion avec Delhaize qui doit conduire, rappelons-le, à la création d’un géant de taille mondiale. « Nous sommes heureux de l’accord signé avec Delhaize. Nous nous complétons admirablement bien et, au plan international, nous allons devenir un groupe avec lequel il va falloir compter. Ce dont profiteront directement nos clients, nos collaborateurs et nos actionnaires. »

 

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit