Adecco:la liste noire

Le PTB a publié sur son site la liste des entreprises qui auraient pratiqué la discrimination à l’embauche dans ses contacts avec Adecco. Parmi celles-ci, Benetton, Delhaize, Press Shop.... « United Colors of Benetton ». Voilà pour le slogan : pour les faits, c’est tout autre chose. La société Benetton, parmi une cinquantaine d’autres, figure dans la liste des entreprises pratiquant la discrimination à l’embauche, dans ses contacts avec la société Adecco. Une liste qu'a publié le Parti Travailliste Belge sur son site mercredi dernier. Le document publié par le PTB, extrait du dossier pénal qui a abouti à la condamnation d’Adecco, liste les entreprises et leurs exigences pour le recrutement. Si la discrimination semble la règle, « certaines de ces entreprises ont formulé des exigences plus précises : « BBB ou impeccable – pas de racaille », ou « BBB, super mignonne (style hôtesse de l’air) » pour un travail administratif et de contact téléphonique, « 2 femmes de ménage pour travailler de 17h à 20h30 BBB !!! (… à la limite turque ou yougo) ». Ou cette société de dépannage qui a demandé un « BBB car travaille souvent avec la police … », explique le site du PTB.Le tribunal de première instance de Bruxelles a condamné Adecco, le 3 juin drnier, à payer 25.000 euros à SOS Racisme, ainsi que l’euro symbolique à la FGTB et à l’association interculturelle flamande Kifkif, à titre de dommages et intérêts pour pratiques illégales de discrimination à l’embauche. La société d’interim a décidé d’interjeter appel.

 

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit