5 questions à Koen De Maesschalck

Chaque mois, nous posons quelques questions à un professionnel du secteur, afin de connaître les tendances d’une fonction faisant régulièrement l’objet d’offres d’emploi dans nos colonnes.

Quelle est la qualité la plus importante que vous attendez de tout (futur) collaborateur Colruyt? Ce que nous appellons la “VAK-manschap” (le métier) : disposer des bonnes aptitudes (Vaardigheden), afficher une bonne Attitude ancrée dans les valeurs de l’entreprise, et avoir une connaissance du job (Kennis). Tenant compte de notre secteur du retail et de notre culture d’entreprise, il est important que le nouveau collaborateur montre l’envie d’être au service du client, de se montrer serviable non seulement envers le client, le consommateur, mais aussi dans la collaboration avec les autres services et collègues. Le sens de l’initiative et l’esprit d’entreprendre sont également importants: c’est l’ambition de faire la différence et de faire bouger les choses. Enfin, il importe aussi d’avoir l’ouverture nécessaire que pour de temps en temps faire son propre bilan et montrer la volonté d’apprendre sans cesse.

Et quel est le critère qui élimine le plus les candidats à un poste dans votre entreprise: le manque de qualifications ou le manque de motivation? Sans hésitation, le second: la motivation. L’énergie peut mener les gens très loin. Ceci dit, c’est aussi à nous de créer les conditions susceptibles de la maintenir chez nos collaborateurs. C’est une mission de l’organisation. Un des facteurs auquel nous accordons beaucoup d’attention est l’échange d’information, la transparence. Ceci commence dès le matin, au cours des briefings où l’on évalue le travail de la veille et celui qui s’annonce. Nous tâchons aussi d’impliquer les collaborateurs dans la recherche de meilleures conditions de travail. Il y a par exemple de nombreux groupes de travail intégrant des collaborateurs de multiples horizons, et cherchant des pistes d’amélioration en matière de méthodes de travail, processus, services,... Les compétences peuvent en définitive toujours être acquises et améliorées. Nous organisons pour ce faire différentes formations et trainings au sein de l’entreprise, permettant à tout un chacun de se perfectionner tant sur des contenus techniques que sur des matières telles que les langues ou l’informatique. Il y a aussi de nombreux trainings de développement de la personnalité, comme par exemple l’assertivité, vous permettant de développer vos aptitudes personnelles. Enfin, pour certaines fonctions, une connaissance spécifique est indispensable. Vous ne devenez pas du jour au lendemain juriste, analyste financier ou architecte...

Colruyt est l’un des plus gros recruteurs du pays: combien de personnes sont-elles occupées en interne par cette mission? Un service de 43 personnes s’occupe au quotidien de la sélection et de l’engagement des futurs collaborateurs. Chaque semaine, nous traitons près de 2.800 CV, et menons environ 220 entretiens avec des candidats.

Comment décrire la mobilité du personnel au sein du groupe? La mobilité interne, permettre à chacun de s’épanouir, est un des piliers essentiels du groupe Colruyt. Au-delà de l’acquisition de nouvelles compétences via les formations, il y a la possibilité de mettre celles-ci en pratique , ou de les développer dans de nouvelles opportunités de fonctions. Nous avons ainsi l’an passé offert à 348 collaborateurs un nouveau défi au sein de l’entreprise. Différents canaux, comme par exemple le site jobs, le portail web, notre propre newsletter, permettent d’informer les collaborateurs sur les possibilités d’évolution en interne.

Beaucoup de retailers disent souhaiter un assouplissement du cadre légal des horaires d’ouverture, en particulier le dimanche. Est-ce aussi votre cas? Colruyt n’a jamais été demandeur d’un élargissement des horaires au dimanche: dans l’alimentaire, ceci ne représenterait surtout en réalité qu’un étalement du chiffre d’affaires, et donc une hausse des coûts. Il y a suffisemment d’alternatives disponibles: les commerçants ibndépendants, la livraison à domicile, Collect and Go, etc. Ce n’est que si les ouvertures du dimanche devenaient la norme dans le secteur que Colruyt suivrait le mouvement, pour d’évidentes raisons concurrentielles.

gjob_520

Auteur: 

Gondola Magazine
Bord-Bia - FR - SIDE