4 commerçants sur 10 regrettent la disparition de Proton

proton

Depuis début octobre, Proton disparaît peu à peu afin qu’au 1erjanvier 2015, il sera impossible de payer avec ce système. Mais selon une enquête du SNI réalisée auprès de 459 commerçants, 39% des gérants de magasin regrettent cette disparition. 

 

C’est surtout dans les commerces dans lesquels des achats de montants moindre sont effectués, comme les librairies et sandwicheries, que la disparition de Proton sera très regrettée. Si le coût des paiements électroniques pour des montants inférieurs à 10 euros a été revu à la baisse, la moitié des commerçants estiment que celui-ci est encore trop élevé et qu'il ne s'agit pas là d'une alternative valable à Proton. Fort de ce constat, le SNI demande que les paiements électroniques deviennent encore moins onéreux.

 

« Le coût pour les commerçants doit être revu à la baisse via une diminution ou même une suppression de l’interchange fee. Il faut également augmenter la déductibilité fiscale pour l’achat, les frais d’abonnement d’un terminal bancaire et les coûts de transaction » estime la présidente du SNI, Christine Mattheeuws.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit